Accueil / Société / Affaire Guy Nantel : la Terreur idéologique de l’extrême-gauche est à bout de souffle

Affaire Guy Nantel : la Terreur idéologique de l’extrême-gauche est à bout de souffle

Sophie Durocher >

À Tout le monde en parle, Guy Nantel a répondu d’aplomb à des questions difficiles et il a été solide dans ses explications. Chapeau !

Pour un gars qui a dû présenter son spectacle avec des gardes du corps en coulisses, à cause des menaces de mort le ciblant, je l’ai trouvé imperturbable.

Mais surtout, j’applaudis Guy Nantel parce qu’il a dénoncé, devant des milliers de gens, la gauche radicale québécoise violente et organisée !

Merci de dire tout haut ce que bien des gens pensent tout bas au Québec.

Pas froid aux yeux

En gros, Nantel a dit qu’il était « tanné de la gauche radicale haineuse qui fait que le Québec se tétanise » dès que quelqu’un qui est plus à droite qu’elle s’exprime.

Ouf, que ça faisait du bien !

Bravo à Guy Nantel de dénoncer l’attitude de Manon Massé de Québec solidaire qui ne voyait rien de problématique à ce qu’une affiche « Plus de Omar Khadr. Moins de Guy Nantel » ait été installée lors d’une manifestation récente à Montréal.

Je me demande : si l’affiche avait dit « Plus de Ben Laden. Moins de Françoise David », Manon aurait-elle trouvé ça correct ?

Guy Nantel a dû expliquer à sa fille pourquoi un gars lié à Al-Qaïda reçoit de l’amour alors que son papa qui fait des blagues reçoit de la haine.

Moi, si je posais une affiche, ça dirait : « Plus de Guy Nantel. Moins de radicaux de gauche haineux ».

J’applaudissais à deux mains quand Nantel a rappelé à quel point la gauche radicale est organisée au Québec. (Pensons à Jaggi Singh ou aux antifas qui bénéficient de la complaisance de certains médias).

Sur le Plateau-Mont-Royal, quelques milléniaux ont dû avaler leur salade de quinoa-kale équitable de travers.

Du tac au tac

Mais la meilleure balle que Nantel a retournée, c’est quand Guy A lui a demandé ce que ça lui faisait que des racistes/sexistes l’aiment.

« La même chose que quand tu faisais RBO. » Et vlan !

En effet, quand Guy A. faisait son sketch Anti-Palestine, il y avait sûrement une bande d’antisémites qui l’aimaient beaucoup. Or un humoriste n’est pas responsable des pensées idiotes de ses fans.

« Comment tu peux gérer ce qu’il y a dans la tête de tous tes spectateurs ? » a dit Nantel.

Félicitations enfin à Guy Nantel pour avoir dénoncé le silence des « gens du milieu » qui cautionnent l’hostilité à son égard.

Pourquoi les humoristes, qui avaient pourtant porté un masque avec une croix rouge aux Oliviers en 2016, ont-ils refusé d’être solidaires de Guy Nantel, alors que des déséquilibrés menaçaient de le tuer ou parlaient de violer sa fille à cause d’un gag ?

(…)

Lire la suite de l’article sur le Journal de Montréal.

 

Guy Nantel est passé au tribunal de la bien-pensance québécoise

Voir également

Totalitarisme progressiste : QS veut éliminer le mot « patrimoine » du vocabulaire

Charles Lecavalier > Québec solidaire raye de son programme le mot «patrimoine», qu’il juge trop …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *