Accueil / Nationalisme / Anglicisation au sommet : La CAQ impose l’anglais en commission parlementaire

Anglicisation au sommet : La CAQ impose l’anglais en commission parlementaire

key 11 mai 2019 Nationalisme 666 Visites

follow Mylène Crète >

key enter site Des échanges se sont déroulés en anglais uniquement et sans traduction en commission parlementaire vendredi… à l’initiative du ministre François Bonnardel et de trois autres députés. Une situation dénoncée par le Parti québécois.

key2 Les élus qui siègent à la Commission des transports et de l’environnement questionnaient les représentants de l’entreprise américaine de covoiturage Lyft, l’un des concurrents d’Uber, dans le cadre de l’étude du projet de loi 17 sur l’industrie du taxi.

source link L’un des représentants de l’entreprise, unilingue, était accompagné d’un traducteur, mais certains députés ont choisi d’en faire fi.

key2 M. Bonnardel n’a pas souhaité que la réponse à sa question posée en français sur le salaire des chauffeurs de Lyft soit traduite. « Est-ce que ça va pour tout le monde ? a-t-il demandé. Vingt dollars, c’est ce que j’ai compris. »

Le député du Parti québécois Joël Arseneau a immédiatement formulé une objection pour demander que les réponses soient traduites.

« Pour moi, il s’agit d’un très grand manque de respect dans un dossier aussi important que de mener la consultation avec une entreprise qui provient de l’étranger uniquement en anglais », a-t-il dénoncé en entrevue au Devoir.

key2 Plus tard, le député caquiste Richard Campeau est rapidement passé à l’anglais lorsqu’est venu son tour. Le scénario s’est répété avec les députés libéraux Gaétan Barrette et Gregory Kelley.

« Peut-être ne le savez-vous pas, mais notre temps imparti est un petit peu, pas mal, plus court que le gouvernement […] », a expliqué M. Barrette aux représentants de Lyft.

key2 > La suite sur Le Devoir.

Voir également

Un journaliste de la CBC appelle Facebook à censurer les nationalistes québécois

HQA ­> Un journaliste de la CBC, Jonathan Montpetit, appelle ouvertement Facebook à censurer certains …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *