Accueil / Multiculturalisme / Attentat à Toronto : la réussite du multiculturalisme canadien

Attentat à Toronto : la réussite du multiculturalisme canadien

Radio-Canada >

« Toutes nos ressources sont déployées pour identifier les responsables de ce crime horrible », a commenté la chef de police de la région de Peel vendredi, au lendemain d’une explosion causée par une bombe artisanale dans un populaire restaurant indien de Mississauga, en banlieue de Toronto.

L’explosion au restaurant Bombay Bhel, survenue vers 22 h 30 jeudi soir, a fait 15 blessés.

Deux suspects sont recherchés.

Les blessés

Trois personnes ont subi des blessures graves dans l’explosion, mais leur état est stable, rapporte la chef de police Jennifer Evans. Il s’agit de :

  • un homme de 35 ans de Brampton;
  • une femme de 62 ans de Mississauga;
  • une femme de 48 ans de Mississauga.

Le haut-commissaire de l’Inde au Canada précise que ces trois blessés sont des Indo-Canadiens.

Les 12 autres victimes s’en sont tirées avec des blessures mineures et ont reçu leur congé de l’hôpital. Leur âge varie de 23 à 69 ans.

Deux fêtes d’anniversaire avaient lieu au moment de l’explosion, y compris une célébration pour des enfants. Heureusement, aucun d’eux n’a été blessé.

Des équipes de la police se sont affairées sur les lieux toute la nuit et étaient toujours à l’oeuvre vendredi.

L’accès au restaurant est toujours bloqué, vendredi.

La police poursuit son enquête pour retrouver deux suspects recherchés à la suite d’une explosion dans un restaurant à Mississauga. 

Deux hommes en fuite

Tôt vendredi matin, les autorités ont publié sur Twitter une image enregistrée par une caméra de surveillance montrant deux suspects vêtus de noir.

Selon la police, ils auraient actionné un engin explosif improvisé une fois à l’intérieur du restaurant, sans rien dire. Les deux hommes recherchés auraient ensuite pris la fuite à bord d’un véhicule.

Les policiers demandent d’ailleurs à tout conducteur ayant une caméra de tableau de bord et qui était dans le secteur jeudi soir de communiquer avec eux.

Rien n’indique qu’il s’agisse d’un acte terroriste ou d’un crime haineux, mais on n’écarte aucune possibilité pour l’instant.

Jennifer Evans, chef de la Police régionale de Peel

La police ignore pour l’heure quels étaient les composants de la bombe artisanale.

Description des suspects

Suspect 1 :

  • Homme de forte carrure
  • De 1,75 m à 1,80 m (de 5 pi 9 po à 5 pi 11 po)
  • Dans la mi-vingtaine
  • Peau blanche
  • Était vêtu d’un jeans bleu foncé et d’une veste à capuchon de couleur foncée; portait une casquette de baseball
  • Son visage était caché par un tissu noir

Suspect 2 :

  • Homme à la peau claire
  • Environ 1,75 m (5 pi 9 po)
  • Cachait son visage à l’aide d’un tissu noir
  • Portait un coton ouaté à fermeture éclair foncé, des souliers de skate foncés et un t-shirt gris

« Tout a été détruit »

Rafael Concaceicao, un étudiant originaire de Sao Paulo, au Brésil, était sur la terrasse d’un restaurant voisin du Bombay Bhel lorsqu’il a entendu la détonation. Il a raconté s’être précipité sur les lieux pour apporter son aide.

Il y avait de la vitre brisée sur l’asphalte, dans la rue. Une fête d’enfants était en cours [lors de l’explosion]. Tout a été détruit. Il y avait beaucoup de sang sur le sol.

Rafael Concaceicao, témoin

« Plusieurs personnes criaient. Elles tentaient de sortir du restaurant », a-t-il poursuivi, mentionnant avoir vu un homme blessé à l’oeil par un éclat de verre.

Selon un témoin de la scène, une fête d’enfants était en cours au Bombay Bhel au moment de l’explosion.

La police en est à revoir les images enregistrées par les caméras de surveillance pour comprendre le fil des événements.

« C’est une place très fréquentée. Nous espérons qu’une personne a vu ou filmé quelque chose […] Toute personne ayant de l’information à ce sujet est priée de nous contacter », ont fait savoir les autorités de Peel.

Les corps policiers de Toronto, de Durham et de Halton, ainsi que la Police provinciale de l’Ontario et la Gendarmerie royale du Canada, collaborent à l’enquête pour arrêter les deux suspects.

[…]

 

> La suite sur Radio-Canada.

Voir également

Al Jazeera fait la promotion de la candidate voilée de QS : Vidéo

HQA > Le média qatari proche des Frères musulmans AJ+ se sert de Ève Torres, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *