Accueil / Immigration / Au Québec, on accueille les migrants… parce qu’on le leur doit bien

Au Québec, on accueille les migrants… parce qu’on le leur doit bien

Jérôme Blanchet-Gravel >

Le Québec traverse actuellement une crise migratoire historique. Dans les deux derniers mois, plus de 7000 ressortissants haïtiens en provenance des États-Unis ont traversé illégalement la frontière, espérant obtenir le droit d’asile dans un Canada aux allures d’eldorado multiculturel. Plus précisément, environ 85% des migrants sont d’origine haïtienne. Les autres proviennent de pays comme la Syrie, le Soudan et la Turquie.

La plupart de ces migrants ont quitté Haïti au début 2010 lorsque l’île des Antilles a été frappée par un séisme dévastateur. Réfugiés temporairement aux États-Unis avec la permission d’Obama, ils étaient appelés à retourner chez eux depuis la suspension récente par Trump de leur statut particulier. En 2010, l’administration Obama a octroyé le statut de protection temporaire (SPT) à environ 60 000 Haïtiens. Après avoir prolongé leur visa de six mois, l’administration Trump a annoncé que ce statut ne serait pas renouvelé après janvier 2018.

Ayant préféré rejoindre le Canada plutôt que de rebrousser chemin, les migrants sont hébergés dans des camps de fortune tandis que plusieurs milliers d’autres sont attendus. Peu habitués à ce genre de situation en raison de leur position géographique, les Québécois sont maintenant confrontés à des enjeux auxquels font face plusieurs peuples d’Europe.

Des sociétés néocolonialistes ?

La réponse des autorités à cette nouvelle crise des migrants était fort prévisible. Comme toujours, différentes voix moralisatrices se sont levées afin de faire valoir la « nécessité » d’accueillir tous les demandeurs d’asile. Selon les nombreux intervenants et experts interrogés dans les médias, l’insertion de ces migrants dans la société québécoise relève d’un devoir moral. Il serait totalement inconcevable qu’un pays à majorité blanche lève le nez sur une population « foncée » autrefois exploitée par un empire colonial occidental.

Lire la suite sur Causeur.fr

Voir également

L’Allemagne construit des camps de concentration pour migrants à la frontière autrichienne

AFP > L’accord d’Angela Merkel pour sauver son gouvernement, qui prévoit de refouler de nombreux …