Accueil / Nationalisme / Défense du français : la ministre Nathalie Roy traîne de la patte

Défense du français : la ministre Nathalie Roy traîne de la patte

Gilles Proulx >

Si quelqu’un a été heureux de vous voir devenir la ministre responsable de la loi 101, c’est bien moi. Mais je commence à avoir hâte que vous me donniez l’occasion d’aller me battre pour vous !

Tout le monde soulignait hier les cent jours de votre gouvernement. Pour ma part, je vous écris en cette 101e journée (comme la loi de Camille Laurin qui se fait tellement bafouer). Je me rends bien compte, Mme Roy, que vous vous retrouvez sous une montagne de problèmes avec le nombre de dossiers qui ont trop traîné sous les libéraux…

Votre chef François Legault devrait faire sa part en ayant l’audace d’adopter la proposition de sa députée d’Iberville Claire Samson de créer un ministère de l’Immigration et de la Francisation au lieu du très multiculturaliste nom actuel (Immigration, Diversité et Inclusion). Pourquoi pas carrément un ministère de l’Immigration, de la Francisation et de l’Intégration ? Les choses seraient claires !

Affichage

Un des moyens d’attaquer le problème de l’anglicisation galopante du Québec demeure la classique lutte pour l’affichage. Après tout, Madame la ministre, c’est du visage du Québec dont on parle !

Un commerce au 5019, Wellington à Verdun s’affiche à louer en anglais et en chinois depuis le mois d’octobre. Ma plainte à l’Office québécois de la langue française reste sans effet depuis trois mois. Lundi, un rond de cuir laconique, paralysé par la règle, m’a rappelé en refusant de me dire ce que vous faites dans ce dossier.

> La suite sur le Journal de Montréal.

Voir également

Rectitude politique : Un caricaturiste se couche devant la pleurniche multiculturaliste

Jessica Deer > Le caricaturiste québécois Ygreck s’est excusé après avoir présenté une vision jugée …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *