Accueil / Société / Diffamation contre Alexandre Cormier-Denis : Jean-Philippe Wauthier fait des excuses publiques

Diffamation contre Alexandre Cormier-Denis : Jean-Philippe Wauthier fait des excuses publiques

key 20 avril 2019 Société 4,154 Visites

key HQA >

key key Jean-Philippe Wauthier, animateur de La soirée est (encore) jeune, a présenté ses excuses publiques à Alexandre Cormier-Denis et à Horizon Québec Actuel pour des propos diffamatoires qu’il avait précédemment tenus.

key Voici le message d’excuses lu par M. Wauthier :

key2 Le 31 mars dernier, nous recevions à l’émission l’humoriste Mehdi Bousaidan. Nous sommes revenus sur son passage dans un débat télévisé sur l’immigration auquel participait aussi Alexandre Cormier-Denis, président d’Horizon Québec Actuel.

key Pendant l’entrevue avec Mehdi, en lien avec ce débat nous avons dit que M. Cormier-Denis avait des propos racistes et nous lui avons attribué des propos haineux. Régissant à ce segment de l’émission, il nous a écrit que son organisation et lui étaient contre toute forme de racisme, une forme extrême de discrimination qui va à l’encontre de leurs valeurs.

Nous revenons sur le sujet aujourd’hui, au nom de toute l’équipe, pour présenter des excuses à M. Cormier-Denis. C’était, dans les faits, inapproprié.

 

Les excuses publiques de M. Wauthier

http://url.com Retour sur les faits

Lors de l’émission de radio La soirée est (encore) jeune du 31 mars dernier, l’animateur Jean-Philippe Wauthier a profité du passage de l’humoriste Mehdi Bousaidan – ancien collaborateur de l’émission – pour affirmer qu’Alexandre Cormier-Denis et l’organisation dont il est le président, Horizon Québec Actuel, étaient racistes.

Face aux propos diffamatoires tenus par MM. Wauthier et Bousaidan, M. Cormier-Denis a envoyé une mise en demeure à Radio-Canada afin de demander qu’il soit reçu à l’émission La soirée est (encore) jeune en vue de rectifier les accusations de racisme et de diffusion de propos haineux qui ont été proférées à son endroit.

http://url.com Considérant que les excuses de M. Wauthier et de son équipe sont une preuve suffisante de contrition envers les dommages potentiels à sa réputation, M. Cormier-Denis ne poursuivra pas ses démarches judiciaires contre la radio d’État canadienne.

Voir également

Un ex-député du Bloc québécois veut la déportation d’Adil Charkaoui

HQA > Suite à la manifestation islamiste organisée dimanche dernier à Montréal par Adil Charkaoui, …

2 commentaires

  1. Jean-Philippe Wauthier et Radio cadenas ont tous simplement eu peur des poursuites contre eux. Leurs avocats leurs ont sans doute fait comprendre qu’ils perdraient si il y avait un procès.

    Voilà comment il faut agir contre ces traîtres et collabos. Être anémotif quand ils nous posent des questions et être juste, clair et précis dans le choix de nos réponses. Ainsi,ils seront stupéfait, désarmé et sans défenses contre la froide et lumineuse clarté de nos justes réponses

  2. Bonjour,

    cc : auditoire@radio-canada.ca et info@fpjq.org

    […] Régissant à ce segment de l’émission, il nous a écrit que son organisation et lui étaient contre toute forme de racisme, une forme extrême de discrimination qui va à l’encontre de leurs valeurs. […] »

    Je suis étonnée, monsieur Cormier-Denis, que vous ayez « accepté » des excuses aussi impudentes,

    Dans le prolongement de l’arrogance proverbiale de ce Jean-Philippe Wauthier, figure plutôt emblématique des coquilles vides* qui sévissent chez Radio-Canada (Marc Cassivi et al. : la liste est démesurément longue) depuis maintenant quelques décennies (je fus autrefois une véritable aficionada de cette chaîne publique, depuis lors devenue une chaîne au pied de la Personnalité québécoise dans le Wonderful Kanada), on reconnaîtra, n’est-ce pas, toute la perfidie de l’amende présumée honorable.

    En rétractant l’idée que vous ne succomberiez effectivement pas au racisme, qui est, et je cite derechef : « une forme extrême de discrimination », J-P Wauthier affirme du même coup, implicitement (mais clairement !), que vous pratiqueriez tout de même… la discrimination.

    Votre grande qualité, donc, aux yeux de Jean-Philippe Wauthier et de Radio-Canada, consisterait à ne pas faire dans la discrimination… « extrême ». Bravo pour le satisfecit !

    En d’autres termes, à l’entendement de cet esprit puissant, cultivé, instruit et bien-pensant, grand arbitre de la moralité publique en un mot (nonobstant, on s’en souviendra chez cet homme fièrement… de gauche, le franchissement sans états d’âme de lignes de piquetage), pour qui les modes du temps (et notamment en ce qui regarde les coiffures) constituent le nec plus ultra de l’existence humaine, vous auriez le grand mérite, après mûre réflexion (et avis juridique à la clé, bien entendu), monsieur Cormier-Denis, d’être un discriminateur à peu près fréquentable.

    Monsieur Cormier-Denis, vous vous satisfaites de bien peu en l’occasion.

    Et si la chair est faible, comme dit le poète, Radio-Canada, quant à elle, est devenue une bien petite chose.

    Hélène Pisier
    citoyenne du Québec
    23-IV-2019

    * Coquilles vides : des individus qui sous couvert d’un vernis de connaissance et de culture carburent aux tendances et aux idées à la mode du jour. Feuilles au vent sans aucune profondeur, donc, ni perspective intellectuelle fondée sur une connaissance réelle des sujets en débats. Bref, des éternels adolescents dont la grande fierté semble résider dans l’impressionnant étalage d’une ignorance satisfaite d’elle-même. Hélas, voilà tout le prérequis exigible, chez Radio-Canada, et ce depuis plus de vingt ans, pour « faire » dans le culturel au sein des antennes de la maison : être une coquille vide bien vêtue et bien coiffée. Se révéler être un grand publiciste de rectitude politique constitue également un atout non négligeable. Sinon majeur. Décidément, on aura raté quelque chose dans notre compréhension de la théorie de l’évolution des espèces.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *