Accueil / Nationalisme / « Festival du solstice d’été » : Rétropédalage après l’indignation générale

« Festival du solstice d’été » : Rétropédalage après l’indignation générale

Agence QMI >

Baptiser les célébrations du 24 juin «Festival du solstice d’été» dans l’arrondissement montréalais du Sud-Ouest est une «erreur de jugement», selon le premier ministre du Québec François Legault.

«Quelle erreur de jugement! C’est notre Fête nationale! On est fiers d’être Québécois. On est fiers de notre nation. Disons-le haut et fort: bonne Fête nationale!»

Le Premier ministre François Legault

La ministre déléguée à l’Éducation, Isabelle, Charest, a même affirmé que cela était «inacceptable», jeudi matin, dans les couloirs de l’Assemblée nationale à Québec.

«On n’acceptera jamais que les fonds du gouvernement qui servent à célébrer notre fierté, nos valeurs et notre nation servent à d’autres fins que la célébration de la Fête nationale», a-t-elle affirmé.

Elle dit que son gouvernement avait déjà contacté ceux qui financent ce projet pour «s’assurer que les correctifs soient faits». La mairesse de Montréal Valérie Plante a vivement rappelé à l’ordre les organisateurs du Festival du solstice d’été, qui ne fait aucune mention de la Fête nationale sur ses affiches.

Pour la ministre, il s’agit d’«une bonne occasion de recadrer les règles qu’on a par rapport au financement de cette Fête nationale».

«Ça arrive que les festivités se fassent dans le cadre d’autres activités, mais il faut comprendre que la Fête nationale doit être au cœur de la promotion et de l’organisation des festivités pour avoir du financement», a souligné Isabelle Charest.

«Erreur» selon la ministre responsable de la Métropole

De son côté, la ministre responsable de la Métropole, Chantal Rouleau a parlé d’une «erreur» jeudi matin.

L’arrondissement montréalais avait annoncé la tenue de célébrations les 22, 23 et 24 juin, mais au lieu de faire référence à la Fête nationale du Québec ou à la Saint-Jean, elle a préféré appeler ce nouvel événement «Festival du Solstice d’été».

(…)

L’Auguste Théâtre, qui est l’organisateur, a déjà mentionné que la mention «Fête nationale» allait être ajoutée aux affiches et autres autres éléments visuels servant à faire la promotion de ce Festival. L’organisme avait été mandaté par l’arrondissement du Sud-Ouest et par la SDC-Les Quartiers du Canal pour présenter la 1re édition de cet événement.

>La suite sur TVA Nouvelles.

Voir également

Loi 21 : Pas de directives pour les crucifix dans les écoles et les hôpitaux

Geneviève Lajoie > Les écoles et les hôpitaux pourront conserver les crucifix qui ornent leurs …

Un commentaire

  1. Trop c’est trop. On veut nous déraciner pour des migrants. Nous sommes chez nous et c’est notre fête nationale un point c’est tout. Si cela déplaît à certaines personnes, rien ne les obligent à venir vivre parmi nous. C’est leur choix, alors c’est à eux à s’adapter à notre façon de vivre et pas à nous à changer. Ils ont le choix mais le leur est de nous empoisonner l’existence plutôt que de changer leurs coutumes de barbares.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *