Accueil / Immigration / Grand Remplacement : l’invasion migratoire illégale va s’accélérer

Grand Remplacement : l’invasion migratoire illégale va s’accélérer

Joël-Denis Bellavance >

Le gouvernement Trudeau se prépare à une deuxième vague de migrants désirant franchir la frontière canado-américaine de manière irrégulière dans la foulée des nouvelles directives en matière d’immigration données par les États-Unis.

(…)

L’administration Trump devra aussi prendre une décision sous peu concernant quelque 300 000 ressortissants d’Amérique centrale et d’Haïti qui bénéficient du même permis de résidence spécial depuis plusieurs années. Le chef de la diplomatie américaine Rex Tillerson a déjà informé le département de la Sécurité intérieure que ces ressortissants ne devraient plus avoir le droit de séjourner aux États-Unis, étant donné que les conditions économiques et sécuritaires dans leur pays respectif se sont améliorées et ne justifient donc pas le renouvellement de leur TPS (permis de résidence temporaire américain, ndlr).

Cette mesure risque de toucher 200 000 Salvadoriens, 57 000 Honduriens et aussi quelque 50 000 Haïtiens, selon le Washington Post.

(…)

Au cours des dernières semaines, l’Agence des services frontaliers du Canada a fait installer des pancartes sur les divers chemins irréguliers empruntés par les migrants pour franchir la frontière, loin des postes frontaliers, pour les aviser qu’ils seront arrêtés sur-le-champ. « ARRÊTEZ. Il est illégal de passer la frontière ici ou ailleurs qu’à un point d’entrée. Vous serez arrêté et placé en détention si vous passez ici », est-il écrit sur ces pancartes du gouvernement du Canada.

Au plus fort de la vague, en juillet et août, entre 100 et 250 migrants ont franchi la frontière canado-américaine de manière irrégulière chaque jour afin de réclamer le statut de demandeur d’asile dans la région de Saint-Bernard-de-Lacolle. Il s’agissait alors en grande majorité de ressortissants d’Haïti. Des soldats des Forces armées canadiennes ont dû installer des campements temporaires afin d’héberger les nombreux migrants qui se pointaient à la frontière. D’autres ont été hébergés au Stade olympique.

À l’heure actuelle, le nombre de migrants qui essaient de fouler le sol canadien de cette manière varie entre 30 et 60 par jour. Mais ce chiffre pourrait bien bondir à nouveau au cours des prochaines semaines ou des prochains mois. Les autorités canadiennes ont d’ailleurs installé des unités d’hébergement chauffées, alors que le temps froid commence et que l’hiver approche.

(…)

 

Lire l’article en intégralité sur La Presse.

Voir également

L’appel à la Résistance de Renaud Camus

Renaud Camus > L’immigration est devenue invasion, l’invasion submersion migratoire. La France et l’Europe sont …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *