Accueil / Immigration / Invasion migratoire : 17 000 illégaux arrivés au Québec en 2018

Invasion migratoire : 17 000 illégaux arrivés au Québec en 2018

HQA >

Même si les médias de masse passent la chose sous silence, des milliers de migrants continuent de traverser illégalement la frontière américaine pour venir profiter de l’État social québécois.

Uniquement en 2018, c’est plus de 17 000 illégaux qui ont été interceptés par les forces de la GRC, entraînant des dépenses de centaines de millions de dollars alors qu’il y a déjà plus de 60 000 immigrés actuellement prestataires de l’aide sociale au Québec.

 

C’est le Québec qui est envahi

 

Le Québec trahi par ses élites

Alors que le Québec est noyé sous le nombre de demandeurs d’asile qui envahissent littéralement notre territoire national avec la complicité de nos élites cosmopolites et immigrationnistes, le gouvernement libéral de Justin « Pee Wee » Trudeau refuse de compenser financièrement l’État québécois pour les frais occasionnés.

Remarquons immédiatement que le Québec ne devrait pas être compensé pour cette invasion migratoire : il devrait tout simplement la stopper et déporter les illégaux.

En prenant exemple sur le gouvernement nationaliste et patriote hongrois de Viktor Orban, le gouvernement Legault pourrait facilement stopper la déferlante migratoire en érigeant une barrière rendant impossible l’utilisation du célébrissime Chemin Roxham.

 

Voilà l’action d’un gouvernement réellement nationaliste

 

Construire une barrière anti-migrants : une solution de simple bon sens

Loin d’être une solution fantasque comme le répètent les médias immigrationnistes, la mise en place de murs pour repousser les hordes de migrants du Proche-Orient a permis à la Hongrie de réduire l’immigration illégale de 99%.

Les patriotes doivent sortir du cadre politique et intellectuel imposé par leurs adversaires mondialistes et proposer concrètement des solutions afin d’inverser la tendance actuelle qui va dans le sens d’une acceptation toujours plus grande du remplacement de la population canadienne-française par l’immigration-invasion planifiée et voulue par Ottawa.

Il est temps de proposer des mesures exceptionnelles pour répondre à une situation exceptionnelle.

Voir également

Grand Remplacement : « Londres n’est plus vraiment une ville anglaise »

RT France > En quelques mots sur Twitter, John Cleese a déclenché une vive polémique …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *