Accueil / Multiculturalisme / La candidate voilée de QS est proche des réseaux islamistes

La candidate voilée de QS est proche des réseaux islamistes

Le Peuple >

Une première femme voilée fera le saut en politique québécoise. Ève Torres, une Française d’origine convertie à l’islam, se présentera aux prochaines élections provinciales sous la bannière de Québec solidaire.

Mme Torres dit ne pas vouloir débattre uniquement des questions religieuses et identitaires, mais elle est néanmoins convaincue que le « racisme » et l’« islamophobie » sont bien présents au Québec. Pourtant, elle-même entretient des liens avec des groupes et des personnalités dont le dossier n’est pas sans taches.

 

« Hawa » Eve Torres, est également proche des milieux d’extrême-gauche, ici en compagnie de Jaggi Singh

 

Le Conseil national des musulmans canadiens

Jusqu’à tout récemment du moins, Mme Torres était coordonnatrice aux affaires publiques pour le Québec au sein du Conseil national des musulmans canadiens (CNMC-CAIR Canada).

Le CNMC-CAIR Canada est affilié à l’organisme américain Council on American-Islamic Relations (CAIR), accusé à plusieurs reprises d’être un bailleur de fonds du groupe terroriste Hamas. C’est pour cette raison que le FBI, en 2009, avait mis un terme à tous ses contacts avec le CAIR. En 2014, la GRC avait ordonné à sa division du Manitoba de se dissocier d’un guide du CNMC qui endossait l’imam Siraj Wahhaj.

Membre des Frères musulmans, l’une des organisations responsables de la montée de l’intégrisme au vingtième siècle, Siraj Wahhaj est ouvertement sympathique à Al-Qaida et il juge que les hommes musulmans ont le droit de battre leurs femmes. Il avait été désigné co-conspirateur non inculpé dans le procès pour l’attentat à la voiture piégée contre le World Trade Center en 1993.

Plusieurs leaders actuels et passés du CNMC/CAIR-Canada ont ouvertement appuyé le programme politique des Frères musulmans, de même qu’ils se sont dits en faveur de la charia. Certains ont même fait du lobbying à plusieurs reprises pour l’instauration de tribunaux de la charia au Canada.

> Lire la suite sur Le Peuple.

Voir également

Une organisation islamiste veut implanter un cimetière musulman à Sherbrooke

Éric Pilon > Sherbrooke pourrait avoir prochainement son cimetière musulman, a rapporté Radio-Canada dans son …

4 commentaires

  1. Je ne comprend pas notre société d’aujourd’hui d’être si ignorant.. le voile.. le hijab.. est un style d’habillement souvent exigé par la famille et surtout le mari qui de religion musulman dont la femme est soumise et ne doit pas être attirante sexuellement.. c’est un signe de soumission car selon le coran la femme est au bas de la société… mais jamais un signe religieux… la vrai question est ce que le coran est compatible avec notre société libre… non.. et jamais elle sera..

    • J’approuve 100%, jamais je n’accepterais dans mon entourage ce genre de personnage…….

    • Vous avez raison à 100%. C,est invraisemblable ce qui se passe et tant qu’à moi ce serait aucun signe islamique en public, aucun accomodements raisonables ou l’avion est là et retournez dans votre pays que vous avez fuit, mais dont vous répétez les mêmes erreurs ici.
      Le pays est fou en ce moment et c’est à cause des dirigeants qui ne nous respectent pas du tout.

  2. Pour ce qui est de la lois 62. L’idée d’une salle de « méditation » serait elle pas mieux adapter et convenable pour tous. « Méditation » en tous genre, priere, le yoga et autre façon connexe d’aller relaxer l’esprit. Accommodements raisonnable et ouverture égalitaire sans declancher de crise social.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *