Accueil / Nationalisme / La stratégie souverainiste de Legault : Créer d’innombrables conflits avec Ottawa

La stratégie souverainiste de Legault : Créer d’innombrables conflits avec Ottawa

key Marie-Ève Doyon ­>

Derrière les postures de François Legault se cache toujours un souverainiste convaincu. key Même si le chef de la CAQ clame haut et fort qu’il est nationaliste, toutes les priorités de son programme politique sont ciblées pour faire avancer la cause de l’indépendance du Québec.  

Non? Pourtant, son plan semble de plus en plus évident.

key2 Chercher la chicane

Le gouvernement de la CAQ a bien choisi les enjeux qu’il souhaite traiter en priorité.

key 1) La loi sur l’interdiction des signes religieux pour les personnes en position d’autorité

S’il est un sujet qui va certainement diviser les Québécois, c’est bien celui de l’interdiction des signes religieux. Pour, contre, Bouchard-Taylor, Bouchard tout seul avec ou sans les enseignants, avec ou sans clause grand-père, même les membres de Québec Solidaire s’obstinent sur la question.

http://url.com François Legault sait évidemment que la proposition de son gouvernement ne survivra pas au test de la Charte canadienne des droits et libertés et à celui de la Charte québécoise des droits et libertés de la personne, c’est pourquoi il invoque déjà l’emploi de la clause dérogatoire pour imposer sa loi.  

key 2) La sélection des immigrants

Plus tôt cette année, Justin Trudeau s’était dit ouvert à travailler avec le gouvernement de François Legault afin de diminuer temporairement le nombre d’immigrants admis au Québec. http://url.com Cependant, le projet de loi sur l’immigration déposé par le ministre Jolin-Barrette la semaine dernière comprend plusieurs points qui irritent le fédéral. Sans surprise, le premier ministre Trudeau ferme la porte au nez de Québec, qui voudrait désigner un lieu de résidence permanente aux immigrants, une mesure qu’Ottawa juge inconstitutionnelle.

key2 3) Le test de français et de valeurs québécoises

Promesse électorale oblige, Québec a enchâssé dans son projet de loi sur l’immigration les bases du test des valeurs qu’il veut imposer aux résidents permanents avant de leur accorder la citoyenneté. Ce faisant, le gouvernement propose de créer deux statuts de résidents permanents : des résidents permanents-permanents et des résidents permanent-temporaire-en-attendant-le-test. http://url.com Avant même de regarder le projet de loi en profondeur, le ministre des Affaires intergouvernementales canadiennes, Dominic Leblanc, a indiqué qu’Ottawa n’avait pas l’intention de laisser Québec décider qui doit obtenir, conserver ou perdre la résidence permanente

4) La déclaration de revenus unique

Autre sujet cher à François Legault, celui de la déclaration de revenus unique. Quoi de plus populaire comme promesse que la perspective d’avoir moins de paperasse à remplir, surtout pour payer des impôts? Bien entendu, c’est essentiel de diminuer la charge de travail des contribuables québécois, mais seulement si la déclaration unique est traitée par Québec. Autrement, si Justin Trudeau insiste pour qu’elle soit traitée par Ottawa, votre charge de travail en double, vous pouvez vous la fumer.

(…)

La solution? LA SOUVERAINETÉ!

C’est sournois comme manœuvre, mais tout le programme politique de François Legault est fondé sur des prises de position qui sont assurées de l’opposer à Justin Trudeau. Chaque priorité vise un sujet qui confronte la vision d’Ottawa à celle du gouvernement de la CAQ.

Déjà, François Legault et sa vice-première ministre placent les pions d’une guerre d’idéologie entre Ottawa et Québec, basée sur le caractère distinct du Québec par rapport au reste du pays.  

(…)

Alors, comment croyez-vous que François Legault va se sortir de toutes les impasses qu’il construit en ce moment?

Je vous le donne en mille. Il va finir par nous expliquer que Québec ne peut se réaliser pleinement à cause de l’ingérence du fédéral dans ses dossiers. Que la seule manière pour le Québec de mener ses affaires à sa manière, d’avoir les coudées franches et de réellement représenter les valeurs et les priorités des Québécois, c’est de déclarer la souveraineté.  

(…)

> La suite sur le Journal de Montréal.

Voir également

Bilinguisme d’État : Il faut mettre fin aux privilèges anglophones

Partenaires pour un Québec français > Bien que nous attendions un rapport sur l’évolution de …

Un commentaire

  1. Je pense que Mme Marie-Ève Doyon a de la misère a démêler nationalisme politique a séparatisme. Il est tout a fait normal de ne pas se laisser mener par le fédéral concernant l’immigration . La spécificité du Québec ici est en jeu et la capacité monétaire aussi Il y a actuellement 20% des immigrants qui sont sur le BS payé par les Québécois et le fédéral n’a toujours pas retourné au Québec les 330 millions qui lui doit concernant l’immigration rappatrier ce pouvoir ne serait que normail le fédéral ne respecte jamais sa parole vis a vis des gouvernement du Québec. . Le Fédéral a réussi avec les groupes de pression a démolir la loi 101 regardez ce qu’est devenu Montréal et quand cette ville sera devenu étrangère au Québécois l’on va s’attaquer a la capitale nationale pour l’angliciser comme ils ont fait avec la métropole. Pour le impôts ce serait agréable pour tous les québécois de n’avoir qu’un seul rapport a faire. Nous collectons déjà la TPS pour le fédéral et il n’y a pas de problème .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *