Accueil / Multiculturalisme / Le Danemark met en place une cérémonie de citoyenneté hostile aux islamistes

Le Danemark met en place une cérémonie de citoyenneté hostile aux islamistes

RT >

Nouvelle initiative choc au Danemark : le pays scandinave vient de faire passer une loi obligeant les étrangers naturalisés à serrer la main lors de la cérémonie où ils obtiennent la citoyenneté danoise.

Les législateurs danois ont approuvé un projet de loi visant à obliger ceux qui veulent obtenir la nationalité du pays à serrer la main à l’officier d’état civil présidant la cérémonie, rapporte ce 20 décembre le New York Times. Cette initiative est critiquée dans le pays pour avoir été pensée dans le but de discriminer les musulmans tentés de devenir Danois.

Néanmoins, la proposition était soutenue par les partis qui forment la coalition gouvernementale, au premier rangs desquels le Parti conservateur et le Parti populaire danois (anti-immigration). Cette nouvelle obligation à l’endroit des étrangers naturalisés entrera en vigueur le 1er janvier.

Une partie tout à fait naturelle d’une cérémonie

Certains maires ont d’ores et déjà fait savoir qu’ils ignoreraient les nouvelles directives. «Serrer la main ne montre pas si vous êtes intégré ou non. Je pense que je trouverai probablement une excuse et le maire adjoint viendra au travail ce jour-là», avait par exemple prévenu en septembre Kasper Ejsing Olesen, le premier édile de la ville de Kerteminde. Le projet de loi prévoit également le doublement des frais de naturalisation, qui atteindront désormais environ 350 euros.

Le ministre danois de l’Intégration, Inger Støjberg, membre du parti de centre-droit Venstre, a écartées ces critiques, insistant sur le fait qu’une poignée de main était «une partie tout à fait naturelle d’une cérémonie». Sur sa page Facebook, elle a encore justifié cette loi en expliquant que la poignée de main était «un signe visible que vous avez le Danemark au cœur».

La Danemark à la pointe des mesures chocs d’intégration des immigrés

Elle a en outre expliqué que le porte-parole danois du parti islamiste Hizb ut-Tahrir, qui soutenait ouvertement la création d’un califat, avait fait savoir qu’il ne serait pas devenu Danois si la loi avait été applicable au moment où il a été naturalisé.

 

> La suite sur RT français.

Voir également

Incompétence totale : Le Centre de déradicalisation mis sous tutelle

Pierre-André Normandin > Québec et Montréal ont nommé une administration provisoire à la tête du …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *