PQ leader Jean-Francois Lisee announces improvements to the parental leave plan while campaigning Wednesday, August 29, 2018 in Nicolet, Que. THE CANADIAN PRESS/Ryan Remiorz
Accueil / Multiculturalisme / Le PQ expulse un candidat qui dénonce l’islamisation du Québec

Le PQ expulse un candidat qui dénonce l’islamisation du Québec

Geneviève Lajoie >

Après Muguette Paillé, Jean-François Lisée se débarrasse d’un autre candidat péquiste qui a tenu des propos « islamophobes ».

Investi depuis le 21 août dans la circonscription de Drummond-Bois-Francs sous la bannière du Parti québécois, Pierre Marcotte devait inaugurer son local électoral mercredi soir.

[…]

L'ex-candidat du Parti québécois dans Drummond–Bois-Francs Pierre Marcotte a été expulsé par le chef du PQ en raison de commentaires islamophobes émis sur les réseaux sociaux.

 Où est l’islamophobie ?

 

Pierre Marcotte serait membre du groupe identitaire La Meute depuis 2015 et ne serait pas indifférent aux idées du Front national (qui a changé de nom depuis) de Marine Le Pen, selon ce qu’a rapporté le militant anti-islamophobe Xavier Camus.

 

L'ex-candidat du Parti québécois dans Drummond–Bois-Francs Pierre Marcotte a été expulsé par le chef du PQ en raison de commentaires islamophobes émis sur les réseaux sociaux.

 L’indignation normale d’un citoyen devant l’islamisation de son pays

« L’islam est dangereux. Point. Il faut interdire cette religion comme on interdit les pitbulls», a-t-il également publié en 2015 sur sa page Facebook.

[…]

Lisée choqué

«Dégoutant», a lancé Jean-François Lisée, lorsqu’il a été questionné mercredi sur la nature des déclarations de l’aspirant-député.

Le chef péquiste s’est également dit très «choqué» que son organisation n’ait pas procédé plus tôt à des vérifications.

«Ce Monsieur ne sera pas candidat du PQ, il ne représente pas les valeurs du PQ, a-t-il insisté. Nous sommes en désaccord fondamental avec certaines de ses opinions, certains de ses écrits, nous considérons que l’Islam est une religion aussi respectable que les autres, c’est la radicalité de franges religieuses qui pose problème, ce n’est pas la religion elle-même, on a toujours été extrêmement clair là-dessus».

> La suite sur le Journal de Montréal.

Voir également

Catho-laïcité : un combat identitaire contre le Canada anglais

Christian Rioux > Le 24 avril dernier en Bavière, le très conservateur ministre-président Markus Söder faisait …

5 commentaires

  1. En écrivant « L’islam est dangereux. Point. Il faut interdire cette religion comme on interdit les pitbulls », M. Marcotte a généralisé d’une façon inacceptable et la direction du Parti Québécois ne pouvait pas rester indifférente, ce qui aurait signifié que le parti endosse cette opinion sulfureuse.

    Une opinion qui signifie qu’on interdirait à des milliers de Québécois de culture arabo-musulmane parfaitement intégrés de pratiquer paisiblement leur religion sans déranger personne.

    Ce qui est dangereux et contre lequel on doit se prémunir, c’est l’islamisme envahissant et marginalisant.

  2. Monsieur Lisée devrait lire attentivement le Coran : il y découvrira de nombreux appels directs, « respectables parce que divins », à la violence grave, au meurtre et au génocide. On attend spécialement des chefs politiques qu’ils luttent courageusement contre les antivaleurs mortifères qui abondent dans les religions au lieu de se réfugier impulsivement et irrémédiablement dans l’espace sûr de la bien-pensance.

    • Marc Labelle Mais toi , est-ce que tu l’as lu le coran ? Il y a très peu de spécialistes qui peuvent traduire le coran , car écrit dans une langue très difficile à comprendre.

    • Je suis entièrement d’accord avec vous Monsieur Labelle ! Le PQ vient de se tirer dans le pieds !

  3. Si ceux qui vivent selon les préceptes du Coran posent problème, c’est qu’il faut reconnaître que cette religion est un sérieux problème.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *