Accueil / Société / Le président d’HQA censuré sur les réseaux sociaux

Le président d’HQA censuré sur les réseaux sociaux

Alexandre Cormier-Denis >

Suite au signalement de deux publications dénonçant l’inconsistance des médias sur le traitement des agressions sexuelles dans le showbiz et les viols de masse commis en Europe par des immigrés orientaux, Facebook a pris l’initiative de me bloquer l’accès à son site pour une période de 24h.

 

La seconde publication a été censurée quelques heures après la première

 

Rappelons pour la forme que même des militants de la gauche laïque québécoise, notamment Djemila Benhabib – qui n’est en rien une militante de la droite nationale, précisons-le – a été elle-même censurée il y a quelques semaines.

La censure des médias sociaux va en s’accélérant

Twitter a déjà banni à vie le militant de droite britannique, supporteur de Trump et antiféministe Milo Yiannopoulos.

Lors de la présidentielle française, 70 000 comptes Facebook avaient étés censurés, car ils critiquaient le candidat de l’oligarchie, Emmanuel Macron. La compagnie a d’ailleurs avoué que la censure était belle et bien politique.

Il semble que la modération des commentaires de nombreux médias français ait été délocalisée au Maghreb, ce qui expliquerait l’hypersensibilité de la censure envers toute critique de l’islam, de l’immigration massive ou du multiculturalisme.

Un ex-musulman critique de l’islam a lui aussi vécu la censure

 

De plus, l’intensification de la censure risque d’être croissante. Si le patron de Facebook – Marc Zuckerberg – se lance dans la course aux primaires démocrates, nous risquons de vivre une radicalisation majeure de la censure politique sur ce réseau social.

Il existe des alternatives

Pour contourner la censure de Facebook, sachez qu’il existe le média social russe VK où se sont déjà réfugiés de nombreux patriotes européens. Je vous invite à créer immédiatement un profil afin d’éviter la censure qui risque d’aller en s’aggravant : vk.com

 

Pour les amateurs de Twitter, il y a également le réseau Gab qui a pour objectif une liberté d’expression totale. Seuls les propos les plus radicaux (appel au meurtre ou au génocide, etc.) y sont censurés. Je vous invite à vous y inscrire ici: gab.ai

 

Je suis personnellement présent sur les deux réseaux, bien que je sois très peu actif. Considérant le climat délétère qui sévit actuellement, je serai présent sur ces réseaux en cas de nouvelle censure par la bienpensance ultra-libérale et islamo-gauchiste.

Les patriotes se doivent d’être lucides : la censure ne fait que commencer. Il vaut mieux s’y préparer.

Voir également

La féminisation du Québec : syndrome de l’effondrement national

Denise Bombardier > Le Québec se caractérise de plus en plus par une féminisation de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *