Accueil / Société / L’État profond canadien veut imposer ses lois au Québec : Power Corp à la manœuvre

L’État profond canadien veut imposer ses lois au Québec : Power Corp à la manœuvre

Patrick Bellerose >

La députée indépendante Martine Ouellet accuse les représentants de La Presse d’avoir voulu l’intimider pour l’obliger à voter en faveur de la transformation du quotidien en OBNL.

« Je pense que Power Corporation aurait tout avantage à nous donner des informations plutôt que de faire de l’intimidation comme ils [ses porte-parole] l’ont fait », a dit Mme Ouellet jeudi matin, au lendemain du passage des représentants de La Presse en commission parlementaire.

La députée provinciale indépendante est la seule élue de l’Assemblée nationale qui affirme pouvoir bloquer l’adoption du projet de loi privé déposé pour permettre à Power Corporation de céder le quotidien montréalais à un organisme à but non lucratif (OBNL).

En vertu d’une loi adoptée en 1967, La Presse doit obtenir l’aval des parlementaires pour changer de mains.

Pas des marionnettes

« J’ai envie de dire à monsieur [Guy] Crevier : les parlementaires, on n’est pas tous des marionnettes, a-t-elle ajouté à l’intention de l’éditeur du quotidien montréalais. De l’intimidation comme il l’a fait mercredi, en faisant de la pression sur une députée indépendante comme je suis, ce n’est pas acceptable en démocratie. »

Malgré les témoignages en commission parlementaire mercredi, Mme Ouellet estime ne pas avoir « suffisamment d’informations » pour appuyer le projet de loi.

[…]

 

> Lire la suite sur le Journal de Montréal.

Pour continuer la réflexion sur cette fumisterie qu’est la loi sur La Presse :

Voir également

Les nationalistes québécois censurés : Facebook ferme la page d’HQA

HQA > Depuis maintenant une semaine, la page Facebook d’Horizon Québec Actuel est censurée. L’algorithme …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *