Accueil / Multiculturalisme / Réponse à Juneau-Katsuya : L’islam radical beaucoup plus dangereux que la « droite identitaire »

Réponse à Juneau-Katsuya : L’islam radical beaucoup plus dangereux que la « droite identitaire »

Alexandre Cormier-Denis >

Un militant de la gauche multiculturaliste – et accessoirement ancien agent de renseignement du SCRS – dénommé Michel Juneau-Katsuya vient de signer un des textes les plus révélateurs de la panique qui agite désormais la petite élite médiatico-politique au sujet du réveil du peuple concernant les enjeux de l’immigration et de la montée de l’islamisme au Québec.

 

M. Juneau-Katsuya, militant gauchiste au service de l’idéologie multicultiraliste canadienne

 

Dans cet article surréaliste accepté dans la section Idées du Devoir, M. Juneau-Katsuya nous explique calmement que la population a plus à craindre « la droite identitaire » que l’islam radical.

Depuis trop longtemps, la complaisance de nos dirigeants gouvernementaux envers les discours haineux a permis la montée au Canada, mais particulièrement au Québec, d’un danger plus conséquent que l’islam radical : la montée de la droite raciste et xénophobe.

Quelle surprise. Un ancien employé des Services de renseignement canadien nous explique que le réel danger pour le Canada, ce n’est pas l’islam radical, mais la monté de la xénophobie et du racisme au Québec. Dans le genre original, on a déjà mieux fait.

Poursuivons la lecture de ce texte humoristique.

Le discours des groupes de la droite identitaire contient des zones grises à plusieurs niveaux, qui favorisent une adhésion à divers niveaux. On n’a pas besoin de devenir un membre en règle, mais quand on entend des phrases comme « Ils n’ont pas tout à fait tort » ou « Au moins, eux prennent notre défense… », là, on a un sérieux problème.

Oh oui. Vous avez un sérieux problème.

Vous, les propagandistes multiculturalistes gauchisants faisant la promotion du fédéralisme canadien avez un sérieux problème : le peuple ne vous suit plus. Il a décodé que l’immigration massive que vous nous faites subir sert des objectifs politiques visant à noyer la majorité francophone du Québec en tentant de la remplacer par un électorat favorable au fédéralisme. Il a également compris que la belle utopie multiculturelle se transforme en sorte de cauchemar multiconflictuel où les attentats islamistes et les tension communautaires deviennent monnaie courante.

En ce qui concerne la droite identitaire, une fois qu’elle a gagné une certaine acceptation au sein de la population générale, elle nécessite des générations de travail constant et à divers niveaux de la société pour qu’on déracine son emprise. Si elle s’installe dans l’esprit des gens, ce sera un recul de plusieurs décennies pour la société civile.

Bref, M. Juneau-Katsuya nous explique que son camp – la gauche multiculturaliste canadienne – est en train de perdre le combat culturel qu’il mène depuis quarante ans. Évidemment, comme la gauche multiculturaliste a horreur du réel débat d’idées et de la confrontation démocratique, elle préfère éviter les sujets qui fâchent et discréditer immédiatement tout adversaire potentiel en le traitant immédiatement de « xénophobe » et « raciste ». Elle tente également de criminaliser le discours des opposants par un appel ouvert à la censure, comme cela se constate dans nos universités où les associations d’extrême-gauche empêchent le débat intellectuel.

Poursuivons la lecture de ce nouvel humoriste. Les caractères gras sont de nous.

 Ce qui se présente comme des exemples de la liberté d’expression peut facilement dériver vers la violence et même le terrorisme. Il n’y a pas de compromis à faire. Le discours de la droite doit être dénoncé et neutralisé par un contre-discours de la part de la population et des leaders gouvernementaux.

(…)

Encore une fois, sur le plan de la sécurité nationale, les enjeux sont cruciaux. Le faux discours évoquant la liberté d’expression, scandé à outrance par les organisations xénophobes ou des agitateurs publics de tout acabit (mais certes pas dénués d’intérêt), contribue largement à cette dégradation du tissu social.

Notons que ce n’est plus « la droite identitaire » qui est visée par le militant gauchiste, mais la droite tout court.

Évidemment, la liberté d’expression n’est valide que pour les amis de M. Juneau-Katsuya, les lobbies islamistes et la gauche multiculturaliste, mais dès qu’il s’agit de ses adversaires politiques, elle devient « fausse ». Qu’est-ce qu’un « faux discours évoquant la liberté d’expression » ?

Réponse : Dès que la droite participe aux débats publics sur des sujets de société en invoquant la liberté d’expression, cela est une manœuvre perfide pour corrompre l’esprit endormi des gens soumis à la propagande radio-canadienne de culpabilisation généralisée, et il faut  immédiatement faire taire ces voix dissidentes qui remettent en question la belle utopie multiculturaliste du Canada trudeauisé.

Juneau-Katsuya développe :

Bien sûr, on doit pouvoir critiquer et débattre, mais à partir des faits… éléments qui, justement, brillent souvent par leur absence au sein de ces déclarations populistes.

C’est ici que la lettre de l’ancien agent du SCRS devient burlesque. Il souhaite parler des faits ? Allons-y !

 

La droite populiste, plus dangereuse que l’islam radical ?

Nombre de morts liés au terrorisme par type d’attentat en Europe depuis 2002 :  

Le réel danger vient du terrorisme islamiste

 

Liste des attentats islamistes en Europe depuis 2002 :

2002

  • début  : Drapeau de la Belgique Belgique : attaque aux cocktail Molotov de la synagogue d’Anvers
  • fin  : Drapeau de la Belgique Belgique : mitraillage de la synagogue de Charleroi avec des cocktail Molotov

2004

2005

2006

  •  : Drapeau de l'Espagne Espagne : attentat à la voiture piégée à l’aéroport Barajas de Madrid faisant 2 morts et 19 blessés, perpétré par le groupe terroriste basque ETA15.

2007

  •  : Drapeau de la France France : À 12h50, l’explosion d’un colis piégé visant un cabinet d’avocats, 52 boulevard de Malesherbes à Paris, fait 1 mort et 5 blessés16.

2008

  •  : Drapeau de la Croatie Croatie : Attentat de Zagreb du 23 octobre 2008, un attentat visant le propriétaire de l’hebdomadaire Nacional dans le centre de Zagreb fait 2 morts et 3 blessés, le propriétaire, Ivo Pukanic est le directeur marketing de l’hebdomadaire, Niko Franjic sont tués dans l’attentat17.

2009

2011

2012

2014

2015

7 au  en Drapeau de la France France : quatre attentats terroristes font 17 morts et 21 blessés dont 3 des forces de l’ordre ; les 3 terroristes ont été abattus. Les terroristes se sont revendiqués de AQPA et de l’État islamique22. Ces attaques marquent le début d’une longue série d’attentats et de tentatives d’attentats islamistes dans plusieurs pays européens.

2016

2017

Notons que pour l’année 2002, seuls 4 attentats ont étés déclarés, faisant 7 morts. En 2017, alors que l’année n’est pas encore terminée, il y a 18 attentats déclarés totalisant plus de 50 morts en 8 mois. Il y a – comme dirait l’autre – une tendance généralisée, et elle n’est pas à l’apaisement.

L’ancien employeur de M. Juneau-Katsuya – le Service canadien du renseignement de sécurité – nous indique lui aussi que le plus grand danger ne semble pas être « la droite identitaire ».

Voici ce qu’on peut trouver sur le site du SCRS dans la rubrique Terrorisme :

Du Groupe Abou Sayyaf au Hezbollah, c’est l’islam radical qui est visé

 

Le djihad est l’arbre qui cache la forêt de l’islamisation rampante de l’Occident

A contrario de ce qu’annonce l’humoriste Juneau-Katsuya, nous assistons plutôt à une radicalisation toujours plus grande des populations musulmanes d’Europe vers l’islam rigoriste pouvant mener à l’islamisation de quartiers entiers des villes européennes. Loin d’être un fantasme, l’islamisation de l’Europe – qui s’accompagne d’une violence djihadiste inouïe – ne relève pas de la propagande des partis populistes, mais est totalement réelle, comme nous l’a révélé récemment ce directeur de lycée marseillais qui décrit la pression incroyable que subissent les institutions et les élèves face au fondamentalisme islamique.

Il faut également prendre connaissance des travaux de Georges Bensoussan sur le degré de la soumission de la France à l’islam pour prendre l’ampleur du désastre. Une contre-société islamique est déjà bien installée en France et poursuit son expansion tentaculaire dans de nombreuses zones où la démographie musulmane ne fait que croître.

La situation britannique n’est guère plus enviable. Là aussi des quartiers entiers sont sous la domination culturelle de l’islam le plus rigoriste tandis que le gouvernement britannique accepte que des tribunaux islamiques opèrent légalement sur son propre territoire national.

Quant à la Suède, elle vit un réveil brutal suivant sa politique d’immigration folle qui fait maintenant d’elle la capitale européenne du viol. L’utopie multiculturaliste suédoise se révèle en fait être un terrible cauchemar, surtout pour les femmes.

 

Le réveil nationaliste des Québécois, crainte suprême du Canada

Les Québécois ne sont pas fous.

Ils voient ce qui se passe en Europe occidentale. Ils ont toutes les raisons de s’inquiéter de la présence grandissante d’une minorité musulmane passée de 1,5 % de la population en 2001 à plus du double en moins de dix ans. Ils ne veulent pas connaître le tandem islamisation-djihad que subit de plein fouet cette Europe qui a accueilli en son sein des millions de musulmans. Ils ne veulent pas subir tous les problèmes civilisationnels liés a cette cohabitation forcée.

Notons par ailleurs que les Européens de l’Est ont fait également la même lecture des choses et qu’ils refusent de se faire imposer des quotas de migrants par l’Union européenne. Ils se sont rassemblés au sein du groupe de Visegrad et devraient servir d’exemple au mouvement nationaliste québécois qui doit combattre lui aussi les politiques immigrationnistes imposées par Ottawa.

En fait, l’article de M. Juneau-Katsuya devrait nous réjouir. Il démontre que la gauche multiculturaliste canadienne est en train de perdre le combat culturel qu’elle croyait devoir gagner. Au lieu de faire une propagande mesurée et subtile du modèle immigrationniste et multiculturaliste, les agents du système canadien tombent dans le ridicule le plus total. En voulant combattre le réveil nationaliste des Québécois, les agents canadiens s’enfoncent dans une propagande grossière qui devient une farce de mauvais goût.

De simple propagandiste canadien, M. Juneau-Katsuya est passé à une autre carrière. Celle d’humoriste.

Encourageons-le à poursuivre son nouveau métier afin que se révèle au grand jour tous les mensonges éhontés de la vulgaire propagande multiculturaliste de l’État canadien.

M. Juneau-Katsuya, les nationalistes du Québec vous disent mille fois merci !

Voir également

Pour le Canada, le multiculturalisme est plus important que la sécurité de ses citoyens

Guillaume Saint-Pierre et Antoine Lacroix > Le Bloc québécois accuse le gouvernement Trudeau de sacrifier …

5 commentaires

  1. Après avoir écoute ce monsieur à quelques reprises, à LCN, le poste de fausses nouvelles, ou plutôt nouvelles légèrement modifié lolllll je pense que vous avez raison de dire que ce personnage est un humoriste.mais de faible talent, merci pour votre bon article

  2. COUILLARD et PORTER travaillaient aussi au SCRS, le point commun essentiel au travail de destruction de la nation francophone du Québec!

  3. Heureuse que vous preniez le temps de décortiquer l’inadmissible, l’inacceptable mais je dois vous dire que tant de gens ne démontrent aucun intérêt à la réalité profonde de l’actualité. Se laissant influencer à gauche, à droite par tout et rien et de ce fait permettent la montée de la radicalisation, du danger éminent de vivre ce qui se vit en Europe où tout s’est passé en douce et que les islamistes radicaux parveniennent à s’immiscer de façon insidieuse et permanente dans beaucoup d’endroits où les gens ont totalement perdu leurs acquis ….. Nos Trudeau, Couillard ont une obsession viscérale à vouloir nous tenir dans une ignorance crasse que pour se maintemir au pouvoir quelles que soient les conséquences. Le summum d’une magouille
    on ne peut plus déplorable, à la hauteur de leur intégrité, de leur honnêteté inexistantes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *