Accueil / Multiculturalisme / Signes religieux : Legault montre des signes de faiblesse devant la pression islamiste

Signes religieux : Legault montre des signes de faiblesse devant la pression islamiste

Geneviève Lajoie >

La position du gouvernement Legault sur la laïcité est sujette à changements: la CAQ pourrait permettre aux actuels employés de l’État en position d’autorité de continuer à porter des signes religieux.

«Notre position, ça a toujours été de dire: écoutez, il n’y a pas de clause de droits acquis. Cela étant dit, on est prêts à discuter avec les différents partis d’opposition, a convenu aujourd’hui le député caquiste Simon Jolin-Barrette. C’est important d’adopter une loi qui va consacrer la laïcité de l’État, mais, très certainement, on va collaborer avec les partis d’opposition.»

Le nouveau gouvernement Legault prévoit bannir le voile islamique, la kippa, le turban sikh et la croix chrétienne apparents chez les employés de l’État en position d’autorité, comme les enseignants, les policiers, les gardiens de prison et les juges. La semaine dernière, la députée caquiste Geneviève Guilbault a même prévenu que les récalcitrants, ceux qui refuseraient de retirer leur signe religieux, seraient congédiés.

Son collègue de Borduas est moins catégorique. «Pour nous, ce qui est fondamental, c’est de collaborer avec l’ensemble des partis d’opposition pour arriver à un résultat qui va refléter le consensus de la société québécoise, et surtout qu’on puisse enfin passer à autre chose», a insisté M. Jolin-Barrette.

Le crucifix est là pour rester

Ce dernier est toutefois plus ferme quant au sort du crucifix qui trône au-dessus du siège du président de l’Assemblée nationale. «Actuellement, ce n’est pas dans le cadre des discussions de déplacer le crucifix. On souhaite le maintenir», a-t-il dit. Une position qui ne s’accorde pas avec les conclusions du rapport Bouchard-Taylor sur les accommodements raisonnables, où l’on recommandait plutôt d’installer le crucifix ailleurs au parlement.

> La suite sur le Journal de Montréal.

 

Voir également

Une organisation islamiste veut implanter un cimetière musulman à Sherbrooke

Éric Pilon > Sherbrooke pourrait avoir prochainement son cimetière musulman, a rapporté Radio-Canada dans son …

Un commentaire

  1. Tien ton boute mr Legault ont na voter pour toi et souhaient que tu ramene les choses commme ils etsient non au musulmant pis leur signe religirux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *