Accueil / Multiculturalisme / Signes religieux : Montréal se soumettra à la nouvelle loi

Signes religieux : Montréal se soumettra à la nouvelle loi

see url 15 mai 2019 Multiculturalisme 320 Visites

absolute dating site georgia Hugo Pilon-Larose >

source url https://www.fatigue-manager.com/2019/05/14/online-dating-sites-in-germany-la La mairesse de Montréal, Valérie Plante, ne demande pas une «clause spéciale» pour exclure la métropole du projet de loi sur la laïcité.

https://www.indiacardiacsurgerysite.com/uncategorized/what-to-expect-when-dating-an-albanian-man Si elle affirme qu’elle appliquera la loi telle qu’adoptée, elle s’est à nouveau opposée mardi à l’interdiction du port de signes religieux pour les employés en position d’autorité, comme le prévoit le gouvernement Legault.

Us dating site singles vacation De passage à Québec dans le cadre de la deuxième semaine de consultations du projet de loi 21, Mme Plante a aussi demandé à Québec de ne pas appliquer une clause de dérogation pour protéger sa loi de contestations judiciaires basées sur le non-respect de la Charte canadienne des droits et libertés. Selon elle, «si ce projet de loi est assez solide, il devrait passer les tests des tribunaux.»

Brazilian free dating site 84 corvette La mairesse de Montréal souhaite aussi que le ministre responsable du dossier, Simon Jolin-Barrette, lui dise comment les municipalités devront appliquer les dispositions de la loi. «Si vous avez des réponses, je vais les prendre!», a-t-elle lancé en commission parlementaire, affirmant qu’elle sent beaucoup «de tensions» en ce moment dans la société.

« Dating sites pk subban twitter icon transparent Je salue le fait que le gouvernement veuille enchâsser dans une loi la laïcité de la province de Québec. Ceci étant dit, [rappelons-nous que] nos lois et nos institutions sont laïques. Le Québec est laïque», a également dit Mme Plante.

En avril dernier, le conseil municipal de Montréal a adopté à l’unanimité une résolution condamnant le projet de loi 21.

Dating girl in ghanaian music > La suite sur La Presse.

Voir également

Vague populiste : Les Occidentaux ne veulent pas devenir minoritaires dans leurs pays

Marc-André Sabourin > Eric Kaufmann, un Canadien qui enseigne la politique à l’Université de Londres, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *