Accueil / Immigration / Trafic humain au chemin Roxham : une responsable du réseau clandestin inculpée

Trafic humain au chemin Roxham : une responsable du réseau clandestin inculpée

Philippe Teisceira-Lessard >

Une Torontoise vient d’être accusée d’avoir organisé le passage illégal de ressortissants étrangers au chemin Roxham, à la frontière canado-américaine, alors que la crise battait son plein il y a un an et demi.

C’est l’Agence des services frontaliers du Canada (ASFC) qui a mené l’enquête ayant mené au dépôt d’accusations contre Olayinka Celestina Opaleye. «On allègue que lors de l’été 2017, Mme Opaleye a organisé l’entrée illégale de plusieurs individus qui ont demandé l’asile au Canada», indique l’ASFC dans un communiqué. 

Selon l’article la Loi sur l’immigration et la protection des réfugiés utilisé pour l’accuser, les autorités croient pouvoir démontrer qu’elle aurait fait passer plus de dix migrants. «On allègue également que Mme Opaleye opérait au sein d’un réseau de passeurs qui organisait le voyage de ces individus moyennant une rétribution», a continué l’organisation.

L’agence fédérale précise que Mme Opaleye aurait commis ces gestes «moyennant une rétribution».

Elle a été formellement inculpée aujourd’hui au palais de justice de Saint-Jean-sur-Richelieu, mais n’était pas physiquement présente en salle d’audience. La femme de 67 ans faisait déjà face à la justice depuis l’an dernier pour d’autres infractions liées à l’immigration illégale.  

> La suite sur La Presse.

Voir également

Le ministre Jolin-Barrette ne lâche rien : la CAQ annulera les 18 000 dossiers d’immigration

Martin Croteau > Le gouvernement Legault ne mobilisera aucune ressource supplémentaire pour traiter les 18 000 demandes …

2 commentaires

  1. Je croyais que c’était déjà quelques d’acquis; de prendre de de l’mmigration avec compatibilité naturelle. Et, que le problème que le Canada et le Québec avait: était que beaucoup entrait sans être compatible, mais là, je tombe sur le cul !!!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *