Accueil / Nationalisme / Un journaliste de la CBC appelle Facebook à censurer les nationalistes québécois

Un journaliste de la CBC appelle Facebook à censurer les nationalistes québécois

follow 26 avril 2019 Nationalisme 4,753 Visites

http://url.com key2 HQA ­>

key Un journaliste de la CBC, Jonathan Montpetit, appelle ouvertement Facebook à censurer certains groupes nationalistes québécois.

key2 Pendant que des milliers d’islamistes envahissent les rues de Montréal, que des autocollants faisant la promotion de la charia (loi islamique) pullulent aux quatre coins de la ville, M. Montpetit dénonce le fait que les groupes La Meute et Atalante ne soient pas déjà bannis du célèbre média social.

key Le « suprémacisme blanc » cache-sexe de l’immigrationnisme

Au lieu de s’interroger sur les discours haineux propagés dans des mosquées grâce à la tolérance du gouvernement fédéral, le journaliste de CBC fantasme sur un supposé « suprémacisme blanc » québécois qu’il serait urgent de combattre.

key2 En vérité, M. Montpetit souhaite surtout que toute opinion contraire à la doxa immigrationniste ne soit plus diffusée sur les médias sociaux.

Il appelle à ce que Facebook deviennent une police de la penséeà la solde de la bien-pensance multiculturaliste actuelle afin que la critique de l’immigration massive ne soit pas diffusée dans la population au travers des médias sociaux.

key La censure zuckerbergienne

Rappelons que Facebook a déjà censuré nombre de nationalistes – notamment en France – et continue de censurer quotidiennement de nombreux usagers s’exprimant contre l’immigration massive, l’islam politique ou les dérives du multiculturalisme.

Considérant les graves violations de la vie privée commises par Facebook et l’importance que ce média social a pris dans la sphère publique, il semblerait légitime que les gouvernements key2 prennent des mesures coercitives contre la censure et fasse respecter la pluralité des opinions se trouvant au sein du débat public.

Le débat politique québécois mérite mieux que les leçons de morale des journalistes anglophones de la Canadian Broadcasting Corporation.

Voir également

Bilinguisme d’État : Il faut mettre fin aux privilèges anglophones

Partenaires pour un Québec français > Bien que nous attendions un rapport sur l’évolution de …

Un commentaire

  1. Ne soyons pas surpris de le voir à l’émission « Tout le monde en parle ». De plus, ne devrait il pas être lui-même banni de « Facebook » pour ses propos haineux envers les nationalistes ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *