Accueil / Nationalisme / Lois raciales canadiennes : Trudeau interdit les armes à feu semi-automatiques aux Blancs, mais pas aux Indiens

Lois raciales canadiennes : Trudeau interdit les armes à feu semi-automatiques aux Blancs, mais pas aux Indiens

La Presse >

Après des mois, voire des années d’attente, et quelques jours après la pire tuerie de l’histoire canadienne, Justin Trudeau est passé de la parole aux actes vendredi en bannissant dès maintenant 1500 types d’armes d’assaut au Canada, dont le modèle utilisé lors du féminicide de la Polytechnique. Une victoire toutefois « mitigée » pour l’organisme PolySeSouvent qui dénonce la clause de droit acquis concédée aux propriétaires.

Ces armes à feu n’ont « aucune utilité et n’ont pas leur place chez nous », a martelé le premier ministre, en conférence de presse au Parlement, vendredi. « [Elles] n’ont été conçues qu’à une seule et unique fin : tuer le plus grand nombre de personnes le plus rapidement possible », a-t-il tranché.

C’est la raison pour laquelle à partir d’aujourd’hui même, « il n’est plus permis de vendre, d’acheter, de transporter, d’importer ou d’utiliser des armes d’assaut de type militaire au Canada », a-t-il déclaré. Environ 90 000 armes à feu à autorisation restreinte seraient ainsi bannies, selon le Règlement adopté vendredi.

Questionné sur la possibilité d’étendre l’interdiction aux armes de poing, Justin Trudeau a indiqué que « d’autres choses devront » être faites une fois que les activités normales du Parlement reprendront. Il s’agit d’une première « étape », a convenu le premier ministre.

Amnistie de deux ans

Une période d’amnistie de deux ans, jusqu’au 30 avril 2022, sera accordée aux propriétaires qui ont acheté ces armes en toute légalité. Les libéraux présenteront « à la première occasion » un projet de loi entourant le programme de rachat de ces armes, a promis le ministre Blair. Aucun détail sur le montant des compensations prévues n’a été révélé par les élus.

Pendant ces deux années, les propriétaires ne pourront ni acheter, ni vendre, ni prêter, ni importer leurs armes. Ils ne pourront les transporter que pour des raisons très restrictives prévues au Règlement, notamment pour se défaire de celles-ci. Les propriétaires seront contactés par le gouvernement et devront déclarer leur intention de se conformer à la loi avant la fin de l’amnistie.

Les propriétaires pourront toutefois conserver leurs armes, à la fin de l’amnistie, en vertu d’une clause de droit acquis aux contours toujours flous. Selon un document gouvernemental, les propriétaires auront deux choix avant la fin de l’amnistie : « obtenir un droit acquis visant l’arme à feu concernée » ou « être indemnisés s’ils remettent cette arme à feu ». Des détails sur les droits acquis seront annoncés plus tard, indique le document. Une fois la période de grâce terminée, des accusations pénales en vertu du Code criminel pourront être déposées.

Notons que l’amnistie prévoit des exceptions pour les Autochtones exerçant leurs droits issus de traités ou leurs droits ancestraux pour chasser, ainsi que les personnes qui chassent, notamment à la trappe, pour subvenir à leurs besoins ou à ceux de leur famille.

[…]

Une annonce « idéologique », fustigent les conservateurs

Au Parti conservateur, l’interdiction d’armes d’assaut de style militaire n’a jamais été considérée comme une avenue à suivre. Le chef par intérim de la formation, Andrew Scheer, n’a pas tardé à le faire savoir dans un communiqué publié peu après l’annonce du gouvernement, reprochant aussi aux libéraux de légiférer par décret plutôt que de déposer un projet de loi.

« Justin Trudeau utilise la pandémie actuelle et l’émotion provoquée par l’horrible attaque commise en Nouvelle-Écosse pour promouvoir l’ordre du jour idéologique des libéraux et apporter des changements majeurs à la politique sur les armes à feu. C’est mal », a pesté Andrew Scheer.

« Les libéraux de Trudeau montrent clairement pendant cette crise qu’ils ne respectent pas le rôle démocratique du Parlement. […] Si le premier ministre a la force de ses convictions, il devrait attendre que la crise sanitaire soit terminée et présenter une mesure législative à la Chambre des communes pour qu’elle puisse être débattue et pour que la voix des Canadiens puisse entre entendue », a-t-il ajouté.

Le Bloc québécois et le Nouveau Parti démocratique appuient pour leur part la prohibition de ce type d’armes.

« Soyons clairs: comme une lourde majorité de Québécois, le Bloc Québécois veut une interdiction des armes d’assaut, un contrôle accru des armes de poing et qu’on ne fasse pas de trouble pour les activités et armes de chasse sportive », a écrit le chef bloquiste Yves-François Blanchet sur Twitter, vendredi.

>>> Lire l’article sur La Presse.

Voir également

Lien entre violence et immigration : Legault a dit la vérité

Eugène d’Estimauville de Beaumouchel > Hier, François Legault a fait une déclaration spontanée à l’effet …

2 commentaires

  1. Dans le vidéo ci-dessous, on s’est aperçu qu’il a eu plusieurs coupures et cela laisse sous-entendre que Scheer en a dit beaucoup plus, censuré encore par les médias.

    On remarque également que la majorité du peuple est complètement ignorant concernant les armes à feu.
    Sachez que « AR » est l’abréviation « ArmaLite Rifle » et NON « fusil d’Assaut » ou « fusil Automatique, donc le AR-15 n’est pas une arme d’assaut, mais une arme sportive.

    Le Parti Conservateur a toujours été pour le respect de la Constitution des droits constitutionnels au Canada concernant les Armes à feu. Harper était contre les Registres d’Armes à Feu National, parce que c’est illégal et cela allait à l’encontre des Droits constitutionnels des Canadiens. Durant son mandat, Harper a fait détruire tous les registres, car il avait dit que non seulement, cela coûte cher au fédéral et aux provinces et en plus, c’est inconstitutionnel. Il y a environ 20 millions de Canadiens qui possèdent un Permis de possession et acquisition d’armes à feu et combien commettent des actes criminels, quasi nul. Environ 95% des actes criminels commis sont liés avec des organisations criminelles et aux personnes ayant des problèmes de santé mentale qui devraient eux, être ciblés, mais le Fédéral n’en fait rien, pourquoi?

    Les statistiques ne parlent pas de ceux qui possèdent légalement de gros calibre dans un but uniquement de culture sportive et ce ne sont pas des criminels.

    Les médias subventionnés par les Libéraux, veulent vous faire croire que la soi-disant Loi «virtuelle non légitime » de Trudeau serait légale et applicable pour saisir vos armes ou vous en interdire l’accès.
    Dans ce vidéo, le média subventionné CTV a posé la question suivante auprès de Canadiens : Êtes-vous en faveur d’appliquer la loi plus sévère envers les gangs de rue et les crimes commis par les armes volées?
    La réponse aurait été 6 sur 7 Oui et 1 Non. Ce questionnaire aurait été adressé à 2500 personnes résidents dans 5 plus grandes villes Canadiennes, probablement dans les zones avec un taux de crimes élevés.
    Généralement après, les médias reformatent la question en conservant les mêmes résultats.
    Ils veulent nous faire croire que cela serait l’opinion de tous les Canadiens et également des chasseurs qui soi-disant seraient en accord pour supprimer leurs propres armes qu’ils utilisent pour chasser le gros gibier (sauf pour les M-4 et M-15). Tous ces sondages sont faux.

    Comme l’a dit Scheer, les sondages ne correspondent pas à la réalité, lorsqu’un Canadien veut même poser une simple question via leur site web gouvernemental, alors celui-ci est classé statistiquement CONTRE les armes à feu.
    Comme d’habitude les Libéraux vont dans le sens de la minorité et non de la majorité en s’attaquant aux droits de la majorité en faveur d’une minorité.

    Scheer a dit clairement dans ce vidéo que Trudeau profite de la pandémie pour passer des Lois virtuelles non reconnues, non votée à la Chambre des communes et ni au Sénat.
    Il faut savoir, qu’à la fin de son premier mandat, Trudeau avait tenté de faire passer à 3 reprises une proposition de Loi pour interdire toutes Armes à feu et à la 3ème fois le Sénat l’a refusée définitivement, ce qui signifie, que toute proposition de Loi concernant les armes à feu, qu’importe la rédaction ou le détail des armes, c’est définitivement finie. Il ne peut plus revenir sur ce sujet. Faites vos recherches

    Comme l’a dit Scheer : Trudeau se sert de la tuerie de la Nouvelle-Écosse, pour encore dire que les armes à feu sont dangereuses, mais il a oublié d’ajouter que le tireur n’avait pas de Permis, possession, acquisition d’armes et que les armes utilisées avaient été volées.
    Est-ce encore un faux drapeau?

    Qu’a fait Trudeau pour qu’il est si peur pour créer en toute hâte une Loi fictive illégale pour essayer de vous enlever vos armes légalement acquis?
    Avez-vous remarqué qu’il porte un bracelet traqueur à la cheville gauche?

    Ne vous laissez pas tromper, car la seule information que le gouvernement fédéral possède sur vous, suite à la destruction des registres par Harper, est votre Permis, possession, acquisition et ils ne savent nullement ce que vous possédez réellement en armes. Sauf évidemment, s’il y a une enquête balistique.

    En résumé, si des militaires ou policiers veulent rentrer chez vous pour faire appliquer une Loi virtuelle et non légale, vous savez que c’est complètement illégal. Si vous vous souvenez du contenu à la fin de votre cours de votre Permis, possession et acquisition, il a été dit très clairement : « Que vous êtes, le seul et unique responsable de votre arme et toute information sur votre arme ne peut pas être divulgué à aucun, ni à votre gouvernement Provincial. N’oubliez jamais que vous êtes la milice et la dernière ligne de défense Canadienne en état de guerre. Vous avez juré à la protection et à la Défense de la Nation ».

    https://youtu.be/ukuP_kaXdOA

  2. Comment les quelques centaines de milliers d’Indiens du Canada vont-ils faire respecter l’Indian Act, lequel leur accorde territoires et financement de la naissance à la mort, devant les dizaines de millions d’immigrants qu’accueille l’État canadien en vertu du Century initiative, immigrants qui viennent ici pour prendre et ne doivent rien à personne?

Répondre à Pierre-Martin Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *