Accueil / Immigration / Renvoi temporaire des illégaux venant par le Chemin Roxham

Renvoi temporaire des illégaux venant par le Chemin Roxham

Radio-Canada >

Les personnes qui franchissent irrégulièrement la frontière canado-américaine pour présenter une demande d’asile au Canada seront désormais renvoyées aux États-Unis, et ce, tant et aussi longtemps que la crise du coronavirus se poursuivra.

C’est ce qu’a annoncé le premier ministre Justin Trudeau lors de son point de presse désormais quotidien sur l’évolution de la situation.

Cette façon de faire, qui contrevient en principe à l’Entente sur les tiers pays sûrs, a été convenue avec les États-Unis au cours des dernières heures, a-t-il précisé.

Selon le premier ministre, cette situation est l’équivalent de celle à laquelle sont confrontés les demandeurs d’asile lorsqu’ils se présentent aux points de passage officiels entre les deux pays. En vertu de l’accord avec Washington, Ottawa refuse ces demandeurs, qui doivent d’abord présenter une requête auprès du gouvernement américain.

Il ne faut pas voir ce changement d’approche comme une volte-face du gouvernement à propos du traitement des demandeurs d’asile, a assuré M. Trudeau.

La veille, le premier ministre mentionnait que tous les migrants irréguliers seraient placés en isolement pendant 14 jours.

Nous avons insisté pour que [le refoulement] se fasse en respect des valeurs du Canada en ce qui concerne les migrants, a déclaré M. Trudeau, vendredi, à propos des nouvelles mesures.

La Gendarmerie royale du Canada continue de déployer des policiers au chemin Roxham, à la frontière avec les États-Unis.

La mesure a été confirmée par le ministre de la Sécurité publique, Bill Blair, lors d’un point de presse subséquent rassemblant entre autres la vice-première ministre Chrystia Freeland.

Il y aura des exceptions nécessaires, mais limitées, à l’ordre de refoulement, a-t-il déclaré.

Nous prenons cette décision pour maintenir l’ordre et la sécurité à la frontière, mais seulement pour la période de fermeture temporaire de la frontière [avec les États-Unis].

Bill Blair, ministre de la Sécurité publique

 

Le ministre a aussi précisé que la directive était valide des deux côtés de la frontière. Ainsi, les gens se présentant à la frontière américaine, en provenance du Canada, pour tenter d’obtenir l’asile, seront refoulés du côté canadien.

Aux États-Unis, les autorités américaines ont annoncé une mesure similaire concernant la frontière avec le Mexique. Les migrants provenant de ce dernier pays y seront refoulés, a annoncé Washington.

>>> Lire la suite sur Radio-Canada.

Voir également

Ensauvagement de Montréal : les gangs exécutent des innocents dans le cadre d’un jeu sadique

Journal de Montréal > Le phénomène du scoring, qui pourrait être responsable d’au moins une des …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.