Le PCQ est-il en train de devenir un parti de droite nationale? Espérons-le.
Accueil / Immigration / « Compatibilité civilisationnelle » des immigrants : le parti de Duhaime en mode identitaire

« Compatibilité civilisationnelle » des immigrants : le parti de Duhaime en mode identitaire

Le Nouvelliste >

Le Parti conservateur du Québec compte diminuer les seuils d’immigration. Alors que le chef Éric Duhaime refusait de s’engager sur cette voie — préférant ajuster les seuils en fonction des besoins du marché —, les membres ont amendé une proposition, dimanche, afin que le Québec accueille moins de nouveaux arrivants.

Un membre voulait initialement diminuer le nombre d’immigrants de 50%.  Éric Duhaime a plaidé que de chiffrer la baisse du nombre d’immigrants serait «une erreur stratégique». Après l’intervention du chef, une proposition sans pourcentage a été adoptée. La nouvelle mouture indique que le PCQ «diminuera les seuils d’immigration en fonction de l’efficacité des mesures qui auront été implantées pour contribuer durablement au développement économique du Québec».

D’accord avec la nouvelle position de Duhaime? Pourquoi ne pas aimer la publication?

Plusieurs adhérents du parti ont critiqué la Coalition avenir Québec d’avoir renié sa promesse en la matière, et ont dit que leur formation ne devait pas commettre la même erreur. Alors que le Québec vit une importante pénurie de main-d’œuvre, le PCQ estime que l’immigration ne constitue pas une solution efficace pour régler ce problème.

Compatibilité civilisationnelle

Le cahier de proposition indique que «la minorité culturelle québécoise ne cesse de décliner, dans un contexte canadien à forte majorité anglophone où prédomine le multiculturalisme». Le parti veut donc sélectionner les immigrants en fonction de leur «compatibilité civilisationnelle».

Le futur programme du parti devrait être intéressant.

La connaissance du français sera aussi un critère de sélection. Le PCQ veut contrôler le programme de regroupement familial et entend rapatrier, à long terme, tous les pouvoirs en matière d’immigration.

En ouverture des discussions sur ce thème, le président de la Commission politique du parti, André Valiquette, a voulu clarifier les choses. «Je voudrais dire aux gauchistes que nos propositions n’ont rien à voir avec le racisme», a-t-il lancé, ajoutant que «tous sont bienvenus au Québec pour s’assimiler, mais ça ne veut pas dire que toutes les civilisations et toutes les cultures s’assimilent facilement».

[…]

>>> Lire l’intégralité de l’article de Thomas Laberge

Voir également

Chemin Roxham : au moins 43 millions versés sans appels d’offres à un donateur libéral

Radio-Canada > Depuis 2017, le gouvernement de Justin Trudeau a payé 28,13 millions de dollars aux …

7 commentaires

  1. Un autre partie qui joue la carte nationaliste.

  2. Ils vont faire comme la caq en 2018

  3. Il Ny a pas de d’opposition au Québec ce qui concerne l’immigration.

  4. Très encourageant.

    Cependant, « diminuer les seuils d’immigration », ça veut rien dire en soi.
    Baisser de combien ? de 1 % ? de 10 % ?

    C’est peut-être nous, les identitaires, qui allons nous faire cocufier.

    En tout cas, espérons pour le mieux.

    Je vais penser sérieusement (moi, souverainiste de droite) à devenir membre du Parti Conservateur et à voter pour eux.

    @+

  5. La minorité culturelle québécoise ne cesse de diminuer dans un contexte canadien à forte majorité anglophone où prédomine le multiculturalisme . Le parti veut donc sélectionner des immigrants en fonction de leur «  compatibilité civilisationnelle «  . . . . Wow , quelle tournure de phrase imbécile de vouloir régler un problème !! La compatibilité linguistique ne suffirait plus ? Maintenant ça prend une compatibilité civilisationnelle ? Et après ce sera quoi ? Une compatibilité inter-planétaire ? . . . .inter-stellaire ?. . . .inter-galactique ? Une idée comme ça ; pourquoi ne pas faire comme le vieil avocat dans le film AMISTAD lorsqu`il explique aux juges de la Cour Suprême que c`est si compliqué qu`il ne serait pas mieux de simplement déchirer un papier qui nous lie et nous menotte ? Le papier en ce qui nous concerne est la Constitution canadienne qu`on doit déchirer avec un OUI à un référendum .

    • Adil Charkaoui prêche le djihad en français. Les racailles haïtiennes qui sèment la terreur à Montréal-Nord ou à Rivière-des-Prairies parlent français.

      La langue est fondamentale, mais elle ne peut être le seul critère de sélection des immigrants.

Répondre à Juju Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *