Accueil / Société / Crise autochtone : Trudeau chute dans les intentions de vote

Crise autochtone : Trudeau chute dans les intentions de vote

Journal de Montréal >

Le conflit avec les Autochtones écorche sérieusement la popularité de Justin Trudeau. Le premier ministre peut au moins se consoler du fait qu’à peu près tout le monde en prend pour son rhume.

Une flopée de sondages a été rendue publique cette semaine.

Une constante émerge : à peu près tous les partis politiques, qu’ils soient fédéraux ou provinciaux, ont perdu des plumes depuis le début de l’année.

Au premier chef, Justin Trudeau, dont le taux d’approbation a chuté de 10 % en quelques semaines, passant de 43 % à 33 %, selon un coup de sonde réalisé par la firme Angus Reid. C’est énorme.

Pareille glissade afflige le premier ministre de la Colombie-Britannique, John Horgan.

Ce n’est pas un hasard. Le tiers des Canadiens estiment que le fédéral est responsable de la crise… qui a son origine dans cette province, selon un sondage Léger réalisé pour le compte de la Presse canadienne.

La popularité de François Legault, de Jason Kenney ou encore de Doug Ford est aussi en baisse. Ces premiers ministres souffrent évidemment d’autres enjeux. Il n’en demeure pas moins que ces trois leaders ont en commun de se trouver au cœur du conflit qui oppose droits des Autochtones, protection de l’environnement, et développement des ressources naturelles.

Pas impressionnés par Trudeau

Le sondage Léger confirme que Justin Trudeau a mal géré la crise ferroviaire. C’est en tout cas l’avis d’une bonne majorité (61 %) de Canadiens.

Il confirme aussi que M. Trudeau a raté l’occasion de se montrer compétent en matière de réconciliation avec les peuples autochtones.

>>> Lire la suite de l’article de Guillaume St-Pierre.

Voir également

Ensauvagement de Montréal : les gangs exécutent des innocents dans le cadre d’un jeu sadique

Journal de Montréal > Le phénomène du scoring, qui pourrait être responsable d’au moins une des …

2 commentaires

  1. J’espère que ça pas se répéter la crise doka 2.0. Il peut mettre fin au blocus des autochtones

  2. Les élections sen viennent et toute la même histoire va se répéter. Un gouvernement minoritaire a ottawa avec Trudeau et les libéraux au pouvoir. Noublier pas que les libéraux peuvent gagner des contes dans la grande région de Montréal grâce à l’immigration massive. Laval sest carrément West islandiser, et maintenant c’est au tour de la rive sud de mtl d’être West islandiser. Jai déjà parlé que les libéraux sont arrivés deuxième avec 36% des vois dans le conte de Longueuil st Hubert. Le bloc va être éjecté de la rive sud .cest aussi le laut journal qui le dis .

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.