Accueil / Nationalisme / Les ventes d’armes et de munitions explosent au Québec

Les ventes d’armes et de munitions explosent au Québec

Le Devoir >

Au Canada, plusieurs marchands d’armes voient leurs ventes grimper avec la crise du coronavirus. Les ventes de munitions sont en nette progression chez un grand nombre de détaillants du Québec et du Canada, constate Le Devoir.

Ce serait d’abord la crainte d’une restriction du commerce et des échanges commerciaux qui motiverait les acheteurs à faire des provisions de munitions.

Aux États-Unis, les ventes de munitions pour armes ont explosé ces derniers jours. Chez le détaillant Ammo.com, selon ce que rapporte le journal USA Today, il y aurait une augmentation de 68 % des ventes depuis février. Plusieurs acheteurs craignent un effondrement de l’ordre social et l’incapacité soudaine de pouvoir compter sur un approvisionnement en munitions. Mais les motivations seraient sensiblement différentes du côté canadien, selon les marchands interrogés par Le Devoir.

Dan Chasse, l’armurerie de Daniel Blanchette située à Sainte-Camille-de-Lellis, connaît des ventes jamais vues de munitions. « Les gens se disent que, si c’est plus difficile sous peu de faire circuler les marchandises et que des usines d’armes s’arrêtent, il est possible que ce soit plus difficile d’obtenir des munitions. Habituellement, j’ai en stock, à cette période de l’année, des munitions pour en vendre facilement jusqu’en juin. Si ça continue comme ça, je n’en aurai plus dans deux semaines. »

Les ventes d’armes ne sont pas aussi nettement en hausse, mais elles sont tout de même plus importantes, observe cet armurier d’expérience. « Plusieurs armes sont fabriquées en Europe et aux États-Unis. Les gens se disent qu’il se pourrait qu’elles soient manquantes avant longtemps », explique Daniel Blanchette.

Chez Trade-ex Canada, un marchand d’armes ontarien, on affirme au Devoir n’avoir jamais autant vendu de munitions. « Ils sont en train de nous dévaliser, dit Linda, une Franco-Ontarienne responsable de la facturation. On n’a jamais vu ça ! Ça fait sept ans que je fais des factures et c’est du jamais vu. C’est pire qu’à Noël ou au Black Friday. »

Qu’est-ce que les gens achètent ? Des cartouches de gros calibres surtout, comme le 45-70, le .223 ou le 76,2 x 39, ce dernier étant une munition connue pour son usage dans les fusils d’assaut AK-47 et le SKS, deux armes populaires auprès des survivalistes. « On se fait des blagues entre nous en disant que les gens vont essayer de se trouver du papier de toilette avec ça, quand il n’y en aura plus, dit Linda. À Toronto, dans un Loblaws, un gars a sorti un gun dans une rangée. Il est en prison maintenant et il ne risque pas de manquer de papier de toilette là-bas ! »

À Magog, Patrick Rodrigue, de chez Pronature, a observé, depuis la semaine dernière, des personnes venant acheter massivement des munitions. Pourquoi ? « Pour la même raison que certaines personnes stockent du papier de toilette ! » On parle ici d’une poignée de personnes qui ont beaucoup acheté, dit-il. « Plutôt dans le genre de clients qui s’intéressent aux émissions de survivalistes. »

>>> Lire la suite de l’article de Jean-François Nadeau.

Voir également

Le Québec doit exploiter ses énormes réserves de gaz naturel pour ne plus dépendre d’Ottawa

Les Affaires > Quelque temps avant la guerre en Ukraine, le gouvernement du Québec avait …

3 commentaires

  1. Pourquoi acheter d’avantage de munitions?

    1-Quand notre passion est le tir sportif et le pratiquons régulièrement, nous avons peur de manquer de munitions afin d’exercer notre passion. Nous ne connaissons pas les problématiques économique de cette crise, alors il vaut mieux acheter un peu de surplus.

    2-Quand l’on voit qu’un virus relativement inoffensif pour la majorité rend les gens fou devant du papier de toilette, imaginez si le virus mute et devient mortel pour les gens en bonne santé! Inutile d’extrapoler et d’affirmer que le chaos s’installera. Et s’il y a chaos mondial, je suis personnellement heureux de posséder des armes à feu avec suffisamment de munitions. Je pourrai défendre ceux que j’aime, les voisins et mon quartier contre les voleurs ou les pilleurs car si vous pensez que la police et l’armée suffiront, vous vous trompez!

    3-Un chasseur armé réussira toujours à trouver de la protéine animal pour survivre et aider les plus démunis.

    Les propriétaires légaux d’armes à feu sont pour la très grandes majorité, des gens bien qui sont extrêmement sensibilisés à la sécurité. Un peu plus survivaliste que la moyenne, OUI…et je ne vois pas de mal à ça!

    Respectueusement!

  2. Le monde devient fou a cause du Corona virus

  3. Seigneur, les québécois deviennent comme les américains. Ça fait peur. Trop d’armes ne peut qu’apporter des problèmes. Je ne veux pas de ça chez moi ni chez mes voisins.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.