Accueil / Immigration / L’exode des Canadiens français hors Montréal s’accélère

L’exode des Canadiens français hors Montréal s’accélère

Métro >

L’exode des Montréalais vers les autres régions du Québec, surtout les banlieues, a pris une ampleur jamais vue depuis près de 30 ans, selon la dernière analyse démographique produite par la Ville de Montréal.

Lors de la période 2018-2019, 60 605 résidents de l’agglomération de Montréal ont quitté pour s’établir ailleurs au Québec, alors que seulement 32 715 nouveaux résidents québécois se sont établis à Montréal. Le «déficit intraprovincial» équivaut donc à 27 890.

«Il s’agit du plus important déficit intraprovincial enregistré depuis 1992», note la publication.

Ce chiffre s’est accentué au cours des cinq dernières années. En 2014-2015, il atteignait 14 583.

La banlieue est la région la plus prisée par ces Montréalais qui déménagent. Près de 86% d’entre eux ont choisi de s’installer en Montérégie, à Laval, à Lanaudière et dans les Laurentides.

«On dénote une forte proportion de jeunes adultes âgés de 25 à 34 ans, qui s’en va vivre à l’extérieur de Montréal avec famille et enfants, particulièrement dans les régions adjacentes à l’agglomération», peut-on lire.

>>> La suite sur le Journal Métro.

Voir également

Trahison caquiste : Legault va faire venir « bien plus de 100 000 immigrants » cette année

Radio-Canada > En prendre moins, mais en prendre soin. Tel était le slogan répété, jour …

2 commentaires

  1. C’est pas que les canadien français qui quittent Montréal, les immigrants aussi. Montréal devient de plus en plus chère

  2. Essayer de trouver un loyer à un prix abordable sur l’île de Montréal. C’est la raison que les gens quittent Montréal pour les banlieues.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.