Accueil / Nationalisme / Option nationale sabordée par les trotskistes solidaires

Option nationale sabordée par les trotskistes solidaires

Arnaud Koenig-Soutière >

Les membres d’Option nationale ont entériné la fusion avec Québec Solidaire à 90,7%, à l’occasion du congrès du parti qui se tenait dimanche à l’Université Laval.

[…]

Fronde chez Option nationale

Parmi les 303 membres ayant droit de vote, environ une cinquantaine d’entre eux ont exprimé leur dissidence en claquant la porte du congrès à quelques heures de l’issue du scrutin.

Le groupe, avec en tête l’ex-président national du parti Jocelyn Beaudoin, estime que des «accrocs démocratiques» ont été commis par le Conseil national d’ON.

Ils clament que le vote a été «noyauté» par des membres recrutés dans les semaines précédant la tenue du congrès, qui «ont pris leur carte pour venir influencer le choix des membres». Les membres dissidents réclamaient la démission du chef Sol Zanetti et la suspension du vote.

Réagissant à cette fronde après la victoire du «oui», M. Zanetti s’est défendu d’avoir recruté «massivement» de nouveaux membres, bien qu’il ait concédé avoir travaillé pour ramener des «membres et des candidats» inactifs dans le giron du parti.

[…]

 

> Lire la suite sur TVA Nouvelles.

Voir également

Le Québec doit exploiter ses énormes réserves de gaz naturel pour ne plus dépendre d’Ottawa

Les Affaires > Quelque temps avant la guerre en Ukraine, le gouvernement du Québec avait …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.