Le meurtrier aurait passé d'innombrables heures sur des sites « radicaux » et aurait brûlé son passeport afin de renier sa citoyenneté canadienne.
Accueil / Immigration / Abdulla Shaikh : la piste islamiste se précise

Abdulla Shaikh : la piste islamiste se précise

Radio-Canada >

Abdulla Shaikh, l’auteur présumé des trois meurtres par arme à feu commis en moins de 24 heures à Montréal et à Laval, avait des tendances extrémistes quand il se trouvait en période de délire.

Selon nos informations, le suspect de 26 ans était atteint de schizophrénie. Il était particulièrement instable en raison de ses problèmes de consommation de cannabis et de son refus de prendre les médicaments nécessaires pour maîtriser sa maladie mentale.

Quel type d’éducation religieuse a reçu le jeune Abdullah? Était-il en contact avec des prédicateurs salafistes? Autant de questions occultées par les médias.

Au cours des derniers mois, il aurait passé d’innombrables heures sur des sites Internet, aurait fréquenté des groupes privés sur les réseaux sociaux et aurait participé à des forums de discussion radicaux.

Il aurait voulu renoncer à sa citoyenneté canadienne quand il a brûlé son passeport à l’aéroport de Montréal en 2018. Rappelons qu’Abdulla Shaikh avait été reconnu non criminellement responsable pour cause de troubles mentaux par le tribunal dans cette affaire.

Une « arme fantôme »

Le matin du 4 août, il se trouvait avec une arme automatique légère qui ressemblait à un modèle Tec-9 ou Uzi, munie d’un chargeur 9 mm à grande capacité, lorsqu’il a été abattu par le Groupe d’intervention du Service de police de la Ville de Montréal.

Trudeau va réussir à désarmer les honnêtes citoyens mais pas les criminels, puisque ces derniers n’ont par définition aucun respect pour la loi.

Il appert que l’arme en question était ce qu’on appelle une arme fantôme (ghost gun en anglais) chez les policiers parce qu’elle aurait été assemblée par le suspect lui-même.

Les enquêteurs croient qu’il aurait acquis les connaissances nécessaires pour trouver les bonnes pièces et pour les assembler dans le but d’en faire une arme meurtrière en fouillant sur Internet et sur des forums de discussion radicaux, voire en allant sur le web caché [dark web, NDLR].

[…]

>>> Lire l’article complet de Pascal Robidas

Pour en savoir plus :

Des mosquées et des écoles entre les mains des islamistes | JDM (journaldemontreal.com)

Adil Charkaoui prêche en faveur des talibans | La Presse

L’importation d’armes de poing interdite au Canada dans deux semaines | Le Devoir

Lorsqu’on criminalise les armes, seuls les criminels ont des armes

Voir également

Trahison caquiste : Legault va faire venir « bien plus de 100 000 immigrants » cette année

Radio-Canada > En prendre moins, mais en prendre soin. Tel était le slogan répété, jour …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.