Accueil / Nationalisme / Bonne St-Jean Baptiste à tous les nationalistes!

Bonne St-Jean Baptiste à tous les nationalistes!

HQA >

Nous vous présentons ici le chant patriotique canadien-français Ô Canada qui ne deviendra l’hymne national officiel de la confédération qu’en 1980.

Composée en 1880 et interprétée la même année pour la première fois à Québec pour la Saint-Jean-Baptiste, la chanson s’imposa rapidement comme l’hymne officieux des Canadiens français.

Il fallut attendre 1906 pour que les Canadiens anglais écrivent leur propre version qui sera par la suite modifiée à de nombreuses reprises.

Le merveilleux drapeau du carillon sacré-coeur

Malheureusement, il semble impossible de trouver en ligne une version chantée en entier. Il manque toujours les deux derniers couplets de la chanson.

En lisant l’entièreté des paroles, on note les références explicites au christianisme, à Saint Jean le baptiste patron des Canadiens français et précurseur du Christ, tout comme la dénonciation des « races étrangères » hostiles ainsi que la référence finale à la monarchie française.

***

Ô Canada ! Terre de nos aïeux,
Ton front est ceint de fleurons glorieux !
Car ton bras sait porter l’épée,
Il sait porter la croix !
Ton histoire est une épopée
Des plus brillants exploits.
Et ta valeur, de foi trempée,
Protègera nos foyers et nos droits,
Protègera nos foyers et nos droits.

Sous l’œil de Dieu, près du fleuve géant,
Le Canadien grandit en espérant.
Il est né d’une race fière,
Béni fut son berceau.
Le ciel a marqué sa carrière
Dans ce monde nouveau.
Toujours guidé par sa lumière,
Il gardera l’honneur de son drapeau,
Il gardera l’honneur de son drapeau.

De son patron, précurseur du vrai Dieu,
Il porte au front l’auréole de feu.
Ennemi de la tyrannie
Mais plein de loyauté,
Il veut garder dans l’harmonie,
Sa fière liberté.
Et par l’effort de son génie,
Sur notre sol asseoir la vérité,
Sur notre sol asseoir la vérité.

Amour sacré du trône et de l’autel,
Remplis nos cœurs de ton souffle immortel !
Parmi les races étrangères,
Notre guide est la loi :
Sachons être un peuple de frères,
Sous le joug de la foi.
Et répétons, comme nos pères,
Le cri vainqueur : « Pour le Christ et le roi ! »
Le cri vainqueur : « Pour le Christ et le roi ! ».

Voir également

Le Québec doit exploiter ses énormes réserves de gaz naturel pour ne plus dépendre d’Ottawa

Les Affaires > Quelque temps avant la guerre en Ukraine, le gouvernement du Québec avait …

Un commentaire

  1. On accueille des gens qui nous font perdre notre identité, et la conteste. La secte islamique ne s accorde dans aucun pays. La violence est partout. Il faut réserrer nos critères d immigration. Fermer les mosquées. Ouvrir toute grande les frontières pour qu ils puissent quitter le Canada.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.