Accueil / Société / Fausse fermeture des frontières canadiennes : les États-Unis, le Mexique et les Antilles ne sont pas visés

Fausse fermeture des frontières canadiennes : les États-Unis, le Mexique et les Antilles ne sont pas visés

Radio-Canada >

Pour endiguer la pandémie de coronavirus, le Canada va fermer ses frontières à presque tous les étrangers, exception faite des Américains, du moins « pour l’instant », a annoncé lundi le premier ministre Justin Trudeau.

Concrètement, seuls les citoyens canadiens, les résidents permanents, les membres d’équipages, les diplomates et ceux dont la famille est canadienne pourront continuer d’entrer au pays, en plus des Américains.

M. Trudeau a également annoncé que les compagnies aériennes devront dorénavant interdire à toute personne présentant des symptômes grippaux de monter à bord des avions à destination du Canada.

Il a aussi confirmé qu’à compter de mercredi, seuls les aéroports internationaux de Montréal, Toronto, Vancouver et Calgary pourront recevoir des vols internationaux.

Jusqu’à nouvel ordre, les vols intérieurs ainsi que ceux en provenance des États-Unis, du Mexique, des Caraïbes et des îles Saint-Pierre-et-Miquelon peuvent continuer leurs opérations [Ndlr : c’est-à-dire qu’ils ne sont pas restreints aux quatre aéroports précédemment désignés].

Le premier ministre a toutefois précisé que ces nouvelles restrictions ne s’appliqueront pas aux échanges commerciaux, afin d’assurer l’approvisionnement de diverses marchandises au pays.

Justin Trudeau a aussi profité de l’occasion pour demander à nouveau à tous les Canadiens d’éviter tout voyage non essentiel à l’extérieur du pays, et à ceux qui sont déjà à l’étranger de revenir pendant qu’il est toujours possible de le faire.

Je veux être clair. Si vous êtes à l’étranger, il est temps de rentrer chez vous. Si vous venez de rentrer, vous devez vous isoler pendant 14 jours. Et finalement, tous les Canadiens devraient rester chez eux.

Justin Trudeau, premier ministre du Canada
 

Et le Chemin Roxham ?

Plusieurs mesures supplémentaires à venir

Le premier ministre Trudeau a dit comprendre que les annonces d’aujourd’hui vont inquiéter des Canadiens qui sont actuellement coincés à l’étranger.

Il a affirmé que son gouvernement travaille à un programme d’aide qui leur permettra d’obtenir du financement pour revenir au pays et couvrir leurs dépenses essentielles d’ici là, mais sans donner de détails.

M. Trudeau a également assuré que son gouvernement viendra en aide aux familles les plus vulnérables dans les jours à venir, mais n’a pas donné plus de détails à ce sujet non plus.

Interrogé sur le plongeon de la Bourse de Toronto, le premier ministre a en outre laissé entendre que d’autres mesures de soutien aux entreprises seront annoncées en temps et lieu.

Il a toutefois indiqué que la priorité de son gouvernement à l’heure actuelle est de s’assurer que les Canadiens sont en sécurité, qu’ils peuvent faire l’épicerie et payer leur loyer.

Critiqué pour son manque de leadership depuis le début de cette crise de santé publique, M. Trudeau a refusé de reconnaître une quelconque erreur de gestion de la part de son gouvernement.

La situation évolue rapidement, a-t-il répondu lorsqu’interrogé à ce sujet, mais le gouvernement s’ajuste et continuera de le faire à l’avenir.

>>> Lire la suite sur Radio-Canada.

Voir également

Ensauvagement de Montréal : les gangs exécutent des innocents dans le cadre d’un jeu sadique

Journal de Montréal > Le phénomène du scoring, qui pourrait être responsable d’au moins une des …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.