Accueil / Société / François Legault avoue être soumis aux directives d’Arruda, relais de l’OMS pro-chinois

François Legault avoue être soumis aux directives d’Arruda, relais de l’OMS pro-chinois

Le Devoir >

Le Grand Montréal retrouvera un semblant de vie normale le 11 mai prochain avec la réouverture de commerces, mais seulement si les six «conditions» fixées par l’Organisation mondiale de la santé sont respectées, a indiqué le premier ministre François Legault jeudi.

Il a pris soin de les énumérer lors d’un point de presse jeudi après-midi: «l’épidémie doit être sous contrôle; on doit avoir assez de tests [et] être capables de faire assez de tests; on doit porter une attention aux milieux vulnérables — comme on le fait actuellement à Montréal-Nord —; il doit y avoir des mesures de mise en place sur les lieux de travail; on doit s’assurer qu’il n’y a de personnes qui arrivent de l’extérieur [du pays] — on a eu l’assurance de M. Trudeau —; puis on doit mobiliser les communautés, c’est ce que je fais presque tous les jours.»

M. Legault a souligné que «la bataille n’est pas gagnée à Montréal». Le plan gouvernemental de déconfinement, qui prévoit une réouverture de commerces le 11 mai prochain, puis une réouverture d’écoles et de services de garde le 19 mai prochain, pourrait être révisé. «Si la situation se détériore, il n’y aura pas de réouverture à Montréal», a-t-il averti.

Le directeur national de santé publique, Horacio Arruda, a dit observer des «relâchements» de la discipline des Montréalais, laissant entendre qu’ils pourraient compromettre la réussite du plan gouvernemental de déconfinement. «On m’a parlé de certains partys de COVID-19, comme on le faisait pour la varicelle. Il y a des choses qui se relâchent, et je ne voudrais pas que ça devienne de façon significative parce que ça, ça va venir brouiller la carte», a-t-il mis en garde.

Legault se dit «docile», Arruda confirme

Le chef du gouvernement a dit se soumettre aux avis du Dr Arruda. «Je l’écoute. Je suis docile», a laissé tomber M. Legault. Il cherchait à faire taire les questions sur l’indépendance du Dr Arruda, sous-ministre adjoint, depuis le début de la crise sanitaire. «Le premier ministre est très docile», a confirmé le Dr Arruda, qui se trouvait à plus de deux mètres du «PM».

>>> Lire la suite sur Le Devoir.

Voir également

Ensauvagement de Montréal : les gangs exécutent des innocents dans le cadre d’un jeu sadique

Journal de Montréal > Le phénomène du scoring, qui pourrait être responsable d’au moins une des …

3 commentaires

  1. jeannine morrissette

    M. Legault ne mentionne absolument rien sur les restaurent & salon de coiffure , à quand ses ouvertures
    nous aussi ont veut travailler & reprendre une vie normal

  2. Vous êtes chiant en sacrement.
    Messieurs Super Parfait.

  3. Ne vont-ils pas à l’encontre des droits de l’homme avec tous leurs tests?

    Où sont-ils ces médias mainstream pourtant si prompts à défendre les droits de l’homme dans certains cas?

    L’origine même de ce virus est suspect…

    N’y a-t-il pas certains « décideurs » qui profitent de la situation pour vivre leur « power trip »?

    Ça va bien aller qu’ils nous disent… mais en même temps ça sent pas bon!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.