Les élites anglo-canadiennes assument leur suicide migratoire et en sont fières. Hélas! nous sommes encore gouvernés par ces idéologues dangereux.
Accueil / Immigration / Nombre record d’immigrés au Canada en 2021 : Ottawa s’en vante!

Nombre record d’immigrés au Canada en 2021 : Ottawa s’en vante!

Gouvernement du Canada >

À l’exception notable des peuples autochtones, tous les Canadiens sont originaires d’ailleurs. L’histoire de l’immigration représente de nombreux chapitres de l’histoire du Canada, y compris le plus récent. Afin d’appuyer la relance économique du Canada après la pandémie et de tracer un avenir plus prospère, le gouvernement du Canada s’est fixé comme objectif d’accueillir 401 000 nouveaux résidents permanents pour 2021, dans le cadre du Plan des niveaux d’immigration 2021-2023.

Aujourd’hui, l’honorable Sean Fraser, ministre de l’Immigration, des Réfugiés et de la Citoyenneté (IRCC), a annoncé que le Canada a atteint sa cible et accueilli plus de 401 000 nouveaux résidents permanents en 2021. Dépassant le record précédent de 1913, il s’agit du plus grand nombre de nouveaux arrivants en une année de l’histoire du Canada.

Cette réalisation historique est particulièrement importante compte tenu des nombreux défis découlant de la pandémie. Des fermetures des frontières aux mesures de confinement mises en œuvre à l’échelle nationale, la pandémie de COVID‑19 a perturbé les migrations mondiales. Mais les employés d’Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada (IRCC) ont su relever le défi et ont traité un nombre record d’environ un demi-million de demandes en 2021. Pour y parvenir, IRCC a ajouté des ressources, adopté de nouvelles technologies et mis en ligne davantage de processus. Ces changements sont tous des améliorations permanentes du système d’immigration du Canada.

Alors que nous continuons de lutter contre la pandémie, nous avons tiré le meilleur parti des talents déjà présents à l’intérieur de nos frontières. La majorité de ces nouveaux résidents permanents étaient déjà au Canada avec un statut temporaire. Nous avons notamment lancé de nouveaux programmes pour recruter des travailleurs essentiels, des travailleurs de la santé, des diplômés étrangers et des immigrants francophones. La réunification des familles est un autre pilier de notre système, et nous avons réuni des conjoints et des enfants tout en permettant à davantage de familles de parrainer leurs parents et grands-parents. Enfin, alors que de nombreux pays ferment leurs portes aux réfugiés, nous avons continué d’offrir aux personnes les plus vulnérables du monde un abri au Canada.

Le Canada a besoin de l’immigration pour stimuler son économie, enrichir sa société et soutenir sa population vieillissante. Une entreprise canadienne sur 3 appartient à un immigrant, et 1 travailleur de la santé sur 4 est un nouvel arrivant. Les entreprises, les experts du marché du travail et les économistes conviennent tous que l’immigration crée des emplois, stimule l’innovation et aide à combler les pénuries de main‑d’œuvre. Chaque jour, les nouveaux Canadiens apportent leur contribution aux collectivités de notre pays, et nous continuerons d’accueillir un plus grand nombre d’entre eux pour bâtir le Canada de demain.

Contrairement à ce que prétend le fédéral, les experts affirment que l’immigration ne réglera pas la pénurie de main-d’œuvre et ne rajeunira pas la population.

Citations

« L’année dernière, nous avons fixé un objectif ambitieux. Aujourd’hui, nous l’avons atteint. Il s’agit d’un moment historique pour notre pays, car nous accueillons le plus grand nombre annuel de nouveaux arrivants de toute notre histoire. Je tiens à remercier tous les employés de mon ministère, en particulier ceux de notre secteur des Opérations, qui ont rendu cela possible. Le Canada est un pays fondé sur l’immigration, et nous continuerons d’accueillir les immigrants dont le Canada a besoin pour réussir. J’ai hâte de voir les contributions incroyables de nos 401 000 nouveaux voisins dans les collectivités partout au pays. »

– L’honorable Sean Fraser, ministre de l’Immigration, des Réfugiés et de la Citoyenneté

Faits en bref

  • Le nombre de résidents permanents que le Canada accueille chaque année est fondé sur le Plan annuel des niveaux d’immigration, qui a été déposé au Parlement le 30 octobre 2020.
  • En 2019, le Canada a accueilli plus de 341 000 résidents permanents. Malgré les défis découlant de la pandémie COVID-19, le Canada a également admis plus de 184 500 nouveaux résidents permanents au cours de l’année 2020.
  • L’immigration représente près de 100 % de la croissance de la population active au Canada. Environ 75 % de la croissance de la population canadienne est attribuable à l’immigration, principalement à la catégorie de l’immigration économique. D’ici 2036, les immigrants représenteront jusqu’à 30 % de la population canadienne, par rapport à 20,7 % en 2011.
  • L’immigration permet de combler les pénuries de main‑d’œuvre dans des secteurs clés comme les soins de santé. Les immigrants représentent 37 % des pharmaciens, 36 % des médecins, 39 % des dentistes, 23 % des infirmiers autorisés et 35 % des aides‑infirmiers et autres travailleurs connexes. Une entreprise canadienne sur trois appartient à un immigrant, et un travailleur de la santé sur quatre est un nouvel arrivant. [NDLR : Les immigrés représentent un fardeau pour l’économie canadienne. L’immigré moyen coûtait 5 300$ par année aux contribuables en 2019]
  • La Mise à jour économique et budgétaire propose de nouvelles mesures pour appuyer une reprise économique robuste et résiliente, dont un investissement de 85 millions de dollars pour réduire les arriérés du système d’immigration du Canada, accélérer le processus de citoyenneté, réunir les familles et accueillir les gens qui peuvent aider le Canada à combler ses pénuries de main-d’œuvre.

>>> Lire le communiqué sur canada.ca

Voir également

Abdulla Shaikh : la piste islamiste se précise

Radio-Canada > Abdulla Shaikh, l’auteur présumé des trois meurtres par arme à feu commis en moins de …

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.