David Lametti, un ministre louche qui sait récompenser ses amis.
Accueil / Société / Nomination des juges : la corruption libérale devient caricaturale

Nomination des juges : la corruption libérale devient caricaturale

Radio-Canada >

Par voie de communiqué, le ministre de la Justice du Canada a annoncé la nomination de cinq nouveaux juges dans le pays cette semaine.

Sur Twitter, toutefois, David Lametti a procédé à trois annonces supplémentaires, dont la nomination à la Cour supérieure du Québec de Daniel Urbas, un avocat qui a déjà contribué à la caisse électorale de M. Lametti.

Les gazouillis erronés de M. Lametti ont ensuite été supprimés, ayant été mis en ligne par erreur par les fonctionnaires qui gèrent ce compte, selon les informations obtenues par Radio-Canada.

En fait, la nomination de M. Urbas à la magistrature demeure une possibilité, mais elle n’a pas encore eu lieu.

Ces tweets ont été retirés et nous avons contacté ceux qui étaient mentionnés afin de nous excuser de cette erreur et des inconvénients possiblement causés, a affirmé David Taylor, porte-parole de M. Lametti.

Dons politiques

Sur son site Internet, M. Urbas se présente comme étant un avocat, arbitre et médiateur qui a plus de 25 ans d’expérience dans le règlement de différends. Il n’a pu être joint pour commenter la question.

M. Lametti et M. Urbas sont tous deux diplômés de la faculté de droit de l’Université McGill.

À droite, le donateur libéral (et futur juge de la Cour supérieure) Daniel Urbas. Sur les 28 000 avocats québécois, quelles sont les chances que deux juristes ayant contribué à la course à l’investiture libérale de David Lametti soient nommés juges par ce même Lametti?

En 2014, M. Urbas a contribué à hauteur de 1200 $ à la campagne de M. Lametti, qui se présentait alors dans la course à l’investiture du Parti libéral du Canada dans la circonscription de LaSalle-Émard-Verdun.

L’année suivante, M. Urbas a effectué une contribution de 1000 $ à l’Association libérale fédérale de LaSalle-Émard-Verdun, selon les données compilées par Élections Canada.

M. Lametti a remporté cette investiture et a été élu à la Chambre des communes en 2015. Il a fait son entrée au conseil des ministres en 2019, remplaçant Jody Wilson-Raybould en tant que ministre de la Justice.

M. Urbas pourrait devenir le deuxième juge à avoir contribué à la course à l’investiture de M. Lametti.

L’an dernier, M. Lametti a nommé l’avocat Philippe Bélanger à la Cour supérieure du Québec. En 2014 et 2015, ce dernier a contribué pour un total de 1400 $ à la course à l’investiture libérale de M. Lametti en plus d’avoir donné 1500 $ à l’Association libérale de LaSalle-Émard-Verdun en 2018.

Selon le Parti conservateur du Canada, la nomination éventuelle de M. Urbas à la magistrature constituerait un cas évident de favoritisme.

Il semble clair que le ministre libéral David Lametti se prépare à nommer un donateur libéral à la magistrature. Ce serait la seconde fois que le ministre de la Justice nomme un des donateurs à sa campagne. Les Canadiens peuvent s’attendre à cela de la part des libéraux sous Justin Trudeau, affirme le député conservateur, Michael Barrett.

(…)

À lire aussi :

Libéraliste

Dans son processus de sélection des futurs juges, le gouvernement vérifie si les candidats à la magistrature sont des donateurs ou des soutiens du Parti libéral du Canada ou d’autres partis politiques.

Pour y arriver, des employés du gouvernement consultent, entre autres, la base de données privée du Parti libéral, nommée la Libéraliste, qui contient des informations détaillées sur les interactions qu’ont eues certains candidats avec le parti.

L’opposition a critiqué cette pratique, en affirmant qu’elle pouvait servir à identifier et récompenser les amis du parti, surtout lorsqu’on ajoute la série de consultations qui sont faites avec des élus et partisans libéraux sur chaque candidat.

(…)

>>> Lire l’article complet de Daniel Leblanc

Voir également

Ensauvagement de Montréal : les gangs exécutent des innocents dans le cadre d’un jeu sadique

Journal de Montréal > Le phénomène du scoring, qui pourrait être responsable d’au moins une des …

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.