La ministre des femmes de Trudeau lisait une déclaration écrite. Il ne s'agit donc pas d'un simple lapsus.
Accueil / Élections 2021 / « Nos frères, les talibans » : une ministre musulmane de Trudeau dit accidentellement la vérité

« Nos frères, les talibans » : une ministre musulmane de Trudeau dit accidentellement la vérité

TVA Nouvelles >

La ministre des Femmes et de l’Égalité des genres sortante, Maryam Monsef, a suscité la polémique mercredi midi en lançant un appel à ceux qu’elle a qualifiés de «nos frères, les talibans».

Mme Monsef était l’une des ministres du gouvernement Trudeau qui faisaient le point sur la situation en Afghanistan et les efforts du Canada pour sortir le plus grand nombre possible de personnes du pays.

D’origine afghane, la ministre sortante a lancé un appel à ceux qu’elle a qualifié «nos frères, les talibans» dans une allocution lue pendant le point de presse.

«Je veux profiter de l’occasion pour parler de nos frères, les talibans. Nous vous demandons d’assurer l’évacuation sécuritaire de tous ceux qui veulent quitter l’Afghanistan», a-t-elle lancé.

Maryam Monsef n'est pas une ministre compétente. Elle est là pour remplir un quota ethnique. 

Interrogée au sujet de sa sortie, Mme Monsef a indiqué qu’il s’agissait d’une référence culturelle.

Elle a aussi précisé que les talibans forment toujours un groupe considéré comme terroriste au Canada.

Réactions

Cette déclaration a fait des vagues en pleine campagne électorale.

(…)

>>> Lire l’article complet de l’Agence QMI

Voir également

Ensauvagement de Montréal : les gangs exécutent des innocents dans le cadre d’un jeu sadique

Journal de Montréal > Le phénomène du scoring, qui pourrait être responsable d’au moins une des …

Un commentaire

  1. Les québécois sont-ils trop moux face à la noyade migratoire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.