La folie frontalière de Trudeau attire les pires déchets humains de la planète au Québec et les juges fédéraux les laissent en liberté.
Accueil / Immigration / Un prédateur sexuel nigérian passé par Roxham vit en Montérégie depuis 4 ans

Un prédateur sexuel nigérian passé par Roxham vit en Montérégie depuis 4 ans

Journal de Montréal >

Un résident américain qui s’en serait pris à une ado en l’agressant sexuellement s’est terré pendant quatre ans au Québec après avoir réussi à fuir les États-Unis en traversant le chemin Roxham, où il s’est fait passer pour un réfugié.

«Il a pu entrer au Canada sans son passeport qu’il avait dû remettre au tribunal de l’État de Georgie où il est accusé», peut-on lire dans une demande d’un procureur américain afin de réclamer l’extradition d’Uchenna Ebigbo.

Ebigbo, 37 ans, est depuis 2018 un résident de Saint-Hubert, sur la Rive-Sud de Montréal. Bien installé dans un quartier résidentiel, il était en attente d’un statut de réfugié.

Sauf qu’aux États-Unis, il était recherché pour des contacts sexuels qu’il aurait commis en 2017 dans l’État de Géorgie.

Contacts sexuels

À l’époque, il se serait invité chez une adolescente de 14 ans. Profitant de l’absence de la mère, il aurait commis des attouchements sur la victime qui a tenté de le repousser à plusieurs reprises. Ebigbo aurait même poussé la note jusqu’à lui demander qu’ils se prennent en photo ensemble.

[…]

Ebigbo a finalement été arrêté pour être accusé entre autres d’agression sexuelle. Or, à peine libéré sous caution, il s’est enfui au Québec, en passant par le chemin Roxham. Son passeport ayant été confisqué par la cour, il a demandé l’asile en se présentant comme un réfugié.

Au cours des dernières années, des pédophiles, des agresseurs de femmes et des djihadistes se sont introduits au Canada en traversant la frontière illégalement.

«Les services frontaliers l’ont libéré sous condition», peut-on lire dans les documents de cour déposés au palais de justice de Montréal.

La demande d’asile d’Ebigbo a été refusée en 2020, mais il a porté le dossier en appel. Entre-temps, les autorités américaines l’ont retrouvé.

[…]

Ebigbo reviendra au palais de justice de Montréal à une date ultérieure pour son audience d’extradition. II a été libéré sous condition en attendant la suite des procédures.

>>> Lire le texte complet de Michaël Nguyen

Pour en savoir plus :

Nigerian sex offender who came to Canada via Roxham Road fights extradition to U.S. | Globalnews.ca

Emerson : 50 % des clandestins récents détenus pour des crimes graves, dit le syndicat des douaniers | Radio-Canada.ca

Man charged in Edmonton attacks crossed into U.S. from Mexico, records show | CBC News

Voir également

Trahison caquiste : Legault va faire venir « bien plus de 100 000 immigrants » cette année

Radio-Canada > En prendre moins, mais en prendre soin. Tel était le slogan répété, jour …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.