Dans les faits, QS et la CAQ sont sur la même longueur d'onde : l'État québécois doit promouvoir la misandrie et le racisme anti-Blancs.
Accueil / Multiculturalisme / Contrats publics : Legault appuie l’exclusion des hommes et des Québécois de souche

Contrats publics : Legault appuie l’exclusion des hommes et des Québécois de souche

La Presse >

Le premier ministre du Québec, François Legault, souhaite accorder plus de contrats publics à des groupes sous-représentés, dont « les femmes [et] la diversité », grâce à la mise en place de certains critères.

Le chef de la Coalition avenir Québec s’adressait mardi matin aux membres du Réseau des Femmes d’affaires du Québec à l’occasion de la conférence Cap vers la réussite, à l’hôtel Marriott, au centre-ville de Montréal.

En avril, l’imposteur anti-woke François Legault a défendu les formations excluant les policières blanches.

Répondant à la question d’une participante qui souhaitait savoir si le gouvernement du Québec pourrait mettre en place des critères pour favoriser certains groupes sous-représentés dans ses appels d’offres, comme les femmes ou les minorités culturelles, François Legault a précisé qu’il regardait déjà cette possibilité.

« Sonia [LeBel, présidente du Conseil du trésor] se donne déjà cet objectif-là. Par contre, elle veut être prudente, parce que légalement, ce n’est pas clair », dit-il.

L’Autorité des marchés publics et les règles interprovinciales en matière d’appels d’offres empêcheraient notamment le gouvernement du Québec de favoriser certaines entreprises au moment d’accorder des contrats.

Que ce soit la diversité, que ce soit les femmes, que ce soit tout simplement d’appuyer les entreprises québécoises, il faut regarder ce qu’on peut faire légalement, mais rien ne nous empêche de dire : visons un certain pourcentage.

– François Legault, premier ministre du Québec

« Ce qu’on est en train de faire, c’est de mettre des montants, c’est-à-dire [pour un contrat de] 100 000 $ ou de 500 000 $, est-ce qu’on peut faire des exceptions ? C’est ce qu’on est en train de regarder », a-t-il poursuivi.

En Californie, le peuple a voté à deux reprises pour bannir la discrimination positive. La fin de cette pratique inique a fait économiser des milliards aux contribuables.

Le premier ministre s’est aussi dit favorable à la mise en place de mesures incitatives pour encourager l’entrepreneuriat féminin, y compris un étiquetage spécifique pour les produits d’entreprises dirigées par des femmes.

[…]

>>> Lire le texte complet de Vincent Larin

Pour en savoir plus :

Trahison caquiste : Legault est en faveur des formations interdites aux policières blanches!

Why California Rejected Affirmative Action Again – The Atlantic

HOW COSTLY IS AFFIRMATIVE ACTION? GOVERNMENT CONTRACTING AND CALIFORNIA’S PROPOSITION 209 on JSTOR

Voir également

Racisme systémique, CHSLD 2SLGBTQIA+, écoles genderqueer : les revendications délirantes de Fierté Montréal

L’Hebdo Journal > MONTRÉAL — De retour pour une 15e année à partir de lundi, …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.