Pour la première fois depuis près de deux ans, la majorité silencieuse s'oppose aux mesures liberticides et souhaite vivre avec le virus.
Accueil / Société / Sondage : 59% des Québécois veulent mettre fin aux restrictions sanitaires

Sondage : 59% des Québécois veulent mettre fin aux restrictions sanitaires

Calgary Sun >

Une majorité de Canadiens affirment maintenant qu’il est temps de mettre fin aux restrictions liées à la COVID, selon un sondage Angus Reid. Il s’agit d’une forte augmentation par rapport au début du mois de janvier.

Ce sondage, réalisé les 27 et 28 janvier, a révélé que 54% des citoyens souhaitaient la levée des restrictions, contre seulement 39% qui souhaitaient la levée des restrictions lorsque la même question a été posée deux semaines plus tôt.

Le sondage visait à déterminer si la population était en accord ou en désaccord avec la déclaration suivante : « Il est temps de mettre fin aux restrictions et de laisser les gens à risque s’isoler par eux-mêmes. »

« Une majorité de Canadiens (54%) dit maintenant qu’il est temps d’éliminer les restrictions et de laisser les gens gérer leur propre niveau de risque, une augmentation de 15 points de pourcentage depuis que cette question a été posée début janvier« , a déclaré l’Institut Angus Reid.

Les Québécois sont encore plus hostiles aux mesures liberticides que les Canadiens anglais : près de 60% veulent y mettre fin.

La majorité appuie la levée des restrictions dans toutes les provinces et régions du Canada [sauf dans les provinces atlantiques, NDLR], les habitants des régions rurales étant plus susceptibles que les citadins de souhaiter la levée des restrictions – 58 % contre 54 %, respectivement. La volonté de mettre fin aux mesures sanitaires est également le point de vue majoritaire des hommes et des femmes et de tous les groupes d’âge sauf un.

«Les femmes de plus de 54 ans sont le seul segment démographique qui est en désaccord avec la fin des restrictions. Dans tous les autres segments, la majorité pense qu’elles ont assez duré », a déclaré le sondeur.

L’appui à la levée des restrictions est le plus élevé chez les hommes âgés de 35 à 54 ans (67 %), suivis des hommes de 18 à 34 ans (60 %) et des femmes âgées de 35 à 54 ans (58 %). Chez les femmes âgées de 55 ans et plus, 51 % sont en désaccord avec la levée des restrictions tandis que 40 % sont d’accord.

Un peu plus d’une personne sur cinq déclare qu’un membre de son foyer a été infecté depuis le 1er décembre ou qu’elle a elle-même été infectée au cours de cette période, la plupart décrivant les symptômes comme mineurs.

Invités à évaluer leurs symptômes, 52% de ceux qui ont été testés positifs ont déclaré qu’ils étaient «relativement légers – juste des symptômes mineurs», 47% ont déclaré que leurs symptômes étaient «graves mais gérables – comme un cas de grippe», tandis que 1% d’entre eux ont décrit leurs symptômes comme « très grave – hospitalisation nécessaire ».

Le possible recul de la CAQ sur la taxe vaccinale serait-il lié au ras-le-bol populaire qui commence à se manifester dans les études d’opinion?

Le sondage a été mené auprès d’un échantillon aléatoire représentatif de 1 688 adultes canadiens membres du Forum Angus Reid, un panel en ligne. À des fins de comparaison uniquement, un échantillon probabiliste de cette taille comporterait une marge d’erreur de +/- 2,5 points de pourcentage, 19 fois sur 20.

Article traduit par Eugène d’Estimauville de Beaumouchel.

>>> Lire l’article de Brian Lilley (en anglais)

Pour en savoir plus :

La contribution santé «n’est pas une priorité» pour Christian Dubé

Voir également

Ensauvagement de Montréal : les gangs exécutent des innocents dans le cadre d’un jeu sadique

Journal de Montréal > Le phénomène du scoring, qui pourrait être responsable d’au moins une des …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.