Accueil / Société / Suppression de la chaîne Nomos-TV : le pouvoir kafkaïen des GAFAM

Suppression de la chaîne Nomos-TV : le pouvoir kafkaïen des GAFAM

Alexandre Cormier-Denis >

Vendredi 8 octobre, la chaîne patriote québécoise Nomos-TV (plus de 30 000 abonnés, en ligne depuis 2016) recevait un avertissement par YouTube pour non-respect des conditions d’utilisation concernant une vidéo datant de plusieurs mois, sans aucune explication sur le contenu jugé problématique.

Le lendemain, la chaîne recevait quatre autres avertissements et sans plus de préavis, l’entièreté de la chaîne fut tout simplement supprimée de la plateforme.

 

La contestation de la décision s’est frappée au mur kafkaïen de la bureaucratie impersonnelle de Google. Ce fut une fin de non-recevoir.

5 années de travail, plus d’un million d’heures de visionnement, des dizaines de milliers d’abonnés oblitérés par le pouvoir d’un algorithme (ou d’un censeur humain, comment savoir?) au nom de règles abstraites décidées par les oligarques californiens qui ont fait main basse sur les grands sites de diffusion internet.

Les raisons invoquées reposent sur deux points : « incitation à la haine » et « informations médicales incorrectes ».

 

« L’incitation à la haine » étant un concept flou reposant sur une interprétation juridique d’un sentiment humain, on se demande comment une intelligence artificielle ou un obscur employé de bureau sans formation juridique peut la déceler.

Quant aux « informations médicales incorrectes », difficile de considérer la plateforme internet comme une référence professionnelle en la matière.

YouTube n’est ni juge, ni médecin.

La cage aux phobes

N’ayant jamais subi de condamnation judiciaire pour ses propos respectants le cadre légal canadien et québécois, Nomos-TV se retrouve donc bannie de la plateforme au nom d’obscurs « règlements de la communauté » qui sont les directives de l’idéologie bien-pensante actuelle qui considère que tout propos ne cadrant pas avec le politiquement correct doit être supprimé de la sphère publique.

Dénoncer la propagande entourant la thérapie hormonale visant à empêcher la puberté des enfants? Transphobie!

Critiquer le lobby LGBT qui impose son agenda déconstructionniste à l’ensemble de la société? Homophobie!

S’inquiéter de l’influence grandissante des mœurs islamiques dans la société? Islamophobie!

Nommer le processus de changement de peuple en Occident par l’immigration massive? Racisme!

Rire des revendications communautaristes juives? Antisémitisme!

S’interroger sur les possibilités totalitaires de l’instauration d’un crédit social vaccinal? Complotisme!

La suite des choses

Face à la liberté de ton de Nomos-TV, le politiquement correct totalitaire a remporté une bataille, mais pas la guerre.

Devant la libération de plus en plus grande de la parole publique, la répression de toute opposition à la doxa politiquement correcte se fait de plus en plus importante, mais la résistance aussi.

Les initiatives technologiques pour contourner la main-mise des GAFAM et leur idéologie déconstructionniste sont de plus en plus nombreuses. Nomos-TV travaille déjà à l’instauration d’une plateforme totalement autonome de diffusion vidéo afin de poursuivre la réinformation nationaliste.

Nous ne laisserons pas la censure triompher.

Suivez la suite du combat pour la réinformation nationaliste sur www.nomos-tv.com

Pour combattre la censure des oligarques californiens, nous avons besoin de vous : https://nomos-tv.com/donnez

Nomos-TV est également présent sur www.odysee.com.

L’aventure ne fait que commencer!

Voir également

Ensauvagement de Montréal : les gangs exécutent des innocents dans le cadre d’un jeu sadique

Journal de Montréal > Le phénomène du scoring, qui pourrait être responsable d’au moins une des …

3 commentaires

  1. Pouvez-vous contacter Nick Fuentes qui a deja sa platform. il me semble qu’il a deja parler de creer une site web pour donner une platform a tout le monde qui ont ete censurer par les gafam et qui sont politiquement similaire a lui.

  2. Bonjour,
    Je crois être abonné…serait-ce possible de me le confirmer si oui..et l’abonnement est pour combien de temps….y a -t-il un lien?.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.