Accueil / Multiculturalisme / Grave erreur : la CAQ refuse de supprimer la propagande multiculturaliste qu’est le cours ECR

Grave erreur : la CAQ refuse de supprimer la propagande multiculturaliste qu’est le cours ECR

Rafael-Alexandre Ramos-Richard >

Le ministre de l’Éducation Jean-François Roberge a été catégorique à l’endroit du cours d’Éthique et culture religieuse (ÉCR), lors de son entrevue à l’émission Les Francs Tireurs, le 12 décembre dernier : pas question d’abolir cette matière enseignée dans les écoles primaires et secondaires du Québec depuis 2008.

Par contre, M. Roberge, qui affirme avoir donné le cours d’ÉCR lorsqu’il était professeur, concède qu’il y a « des affaires à corriger ».

Jean-François Roberge ne veut pas qu’on transmette de foi

Selon le ministre de l’Éducation du Québec, le Programme comporte un volet « philosophique » encourageant les élèves à « pratiquer le dialogue ». À ses yeux, le cours d’ÉCR permet donc d’amener les étudiants à « décoder lorsque leur interlocuteur […] prend un raccourci intellectuel » et à comprendre « l’autre ».

Par ailleurs, M. Roberge explique que le Programme comprend un volet s’adressant à la lutte contre l’intimidation.

Ainsi, tout dépend de l’enseignant, pour le ministre de l’Éducation. Et qu’on ne lui prête aucune arrière-pensée : « si on essaye de transmettre la foi [par l’entremise du cours d’ÉCR], j’ai un gros problème, un très gros problème », déclare-t-il avec fermeté.

> La suite sur Le Peuple.

Voir également

« Génocide », « croix gammée », « cruel » : les Mohawks exigent que la croix du mont Royal soit retirée

Métro > Lors d’une conférence de presse donnée au pied du mont Royal le 27 juillet dernier, …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.