Les milliers de morts des CHSLD et leurs familles méritent une vraie commission d'enquête publique.
Accueil / Société / Hécatombe des CHSLD : le gouvernement Legault aurait menti au coroner

Hécatombe des CHSLD : le gouvernement Legault aurait menti au coroner

Journal de Québec >

Accusé par les partis d’opposition d’avoir menti sous serment, l’ex-ministre de la Santé, Danielle McCann, maintient avoir averti dès janvier le réseau de se préparer à l’arrivée de la pandémie de coronavirus.

Le gouvernement est accusé d’avoir détruit des preuves dans ce dossier embarrassant.
[…]

Mensonges coordonnés.

Péquistes et libéraux ont accusé mercredi l’ex-ministre de la Santé d’avoir menti sous serment au lendemain de la parution du rapport de la protectrice du citoyen.

Celui-ci contredit la version donnée jusqu’ici par le gouvernement à l’effet que le réseau de la santé avait reçu la directive de préparer ses établissements, y compris les CHSLD, dès janvier 2020, ont-ils souligné.

Pour la cheffe libérale, Dominique Anglade, Danielle McCann doit s’expliquer sur sa version contradictoire dans ce dossier.

La gestion de la première vague a été particulièrement catastrophique dans les CHSLD du Québec.

«Le rapport est clair : pas de directives envoyées aux CHSLD avant le mois de mars. Les faits ne mentent pas [mais] le gouvernement, lui, a menti aux Québécois», a-t-elle déclarée mercredi matin.

Le chef du Parti québécois, Paul St-Pierre Plamondon, va même jusqu’à demander à la coroner Géhane Kamel, d’entendre à nouveau plusieurs témoins dont Danielle McCann son ancien sous-ministre Yvan Gendron, le Dr Horacio Arruda et la sous-ministre adjointe aux Aînés, Natalie Rosebush, qu’il soupçonne d’un raconté un «mensonge vraisemblablement coordonné».

«On a perdu des milliers de Québécois aux mains de la COVID dans des circonstances inhumaines et on a droit à la vérité, à de l’intégrité et à de la transparence», a-t-il lancé.

Outre les patients morts de faim ou par manque de soins, plusieurs aînés qui auraient pu être soignés ont apparemment été euthanasiés!

Québec solidaire réclame pour sa part qu’une enquête publique se tienne afin de faire la lumière sur l’ensemble de la crise de la COVID-19, et non pas seulement sur la première vague, au printemps 2020.

>>> Lire l’intégralité de l’article de Vincent Larin

Voir également

Ensauvagement de Montréal : les gangs exécutent des innocents dans le cadre d’un jeu sadique

Journal de Montréal > Le phénomène du scoring, qui pourrait être responsable d’au moins une des …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.