Le Canada postnational est maintenant co-dirigé par un extrémiste sikh. Il faut absolument sortir de ce pays cauchemardesque.
Accueil / Multiculturalisme / La coalition Singh-Trudeau : un danger existentiel pour le Québec

La coalition Singh-Trudeau : un danger existentiel pour le Québec

Le Devoir >

François Legault s’offusque de l’alliance conclue à Ottawa entre le Parti libéral du Canada (PLC) et le Nouveau Parti démocratique (NPD), « deux partis très centralisateurs » qui risquent de mettre à mal les compétences du Québec, selon lui.

« Je m’excuse, mais le gouvernement fédéral n’a aucune compétence pour dire combien d’argent on doit mettre dans les soins de longue durée, combien on met en santé mentale, combien on met pour de nouvelles infirmières », a lancé mercredi le premier ministre, en précisant que Québec déposerait son propre plan de « rétablissement » de la santé mardi prochain.

En plus de ne pas respecter les compétences du Québec, Singh est un gauchiste délirant qui a qualifié les camionneurs de suprémacistes blancs.

Lors de la campagne électorale de l’été dernier, l’élu de la Coalition avenir Québec avait invité les Québécois à voter bleu plutôt que rouge ou orange. À ses yeux, trois partis fédéraux — le PLC, le NPD et le Parti vert — menacent de mettre à mal les compétences du Québec.

Or, les libéraux et les néodémocrates ont conclu en début de semaine une entente qui doit permettre au PLC de rester au pouvoir jusqu’en 2025, à condition qu’il travaille sur un programme de soins dentaires pour les plus démunis et un régime universel d’assurance médicaments.

« Ce n’est pas anodin », a lancé mercredi matin la ministre responsable des Relations canadiennes, Sonia LeBel.

« Si les députés fédéraux s’intéressent autant aux champs de compétence provinciaux, c’est peut-être qu’ils devraient se présenter aux prochaines élections », a-t-elle lancé avec ironie avant de se diriger vers le Salon bleu pour la période des questions.

Ottawa « flexible »

Les demandes de Québec ont fait irruption à la période des questions à Ottawa, mercredi. « Comment les députés québécois du gouvernement NPD-libéral peuvent-ils appuyer une telle entente aux dépens des compétences du Québec ? » a demandé le député conservateur Luc Berthold. « Ce n’est pas leur argent, mais c’est l’argent des Québécois », a renchéri le bloquiste Alain Therrien, à qui le gouvernement n’a pas voulu préciser si le Québec allait obtenir le droit de retrait avec compensation et sans condition.

[…]

>>> Lire l’article complet de François Carabin

Pour en savoir plus :

Normes fédérales dans les CHSLD: les libéraux et le NPD doivent reculer selon Yves-François Blanchet – Journal le Montérégien (journallemonteregien.com)

Jagmeet Singh faces backlash after accusing truckers of white supremacy | The Post Millennial

Jagmeet Singh Needs To Denounce Any Glorification Of Bombing Mastermind | HuffPost null

Voir également

« Génocide », « croix gammée », « cruel » : les Mohawks exigent que la croix du mont Royal soit retirée

Métro > Lors d’une conférence de presse donnée au pied du mont Royal le 27 juillet dernier, …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.