Le rêve de la gauche radicale est d'abolir les frontières et de permettre aux étrangers de voter (pour les partis de gauche, évidemment).
Accueil / Immigration / Préférence étrangère : Valérie Plante veut faire voter 105 000 non-citoyens

Préférence étrangère : Valérie Plante veut faire voter 105 000 non-citoyens

Radio-Canada >

L’administration de la mairesse Valérie Plante voudrait permettre aux résidents permanents de se prononcer aux élections municipales, voire de se présenter comme candidats.

Cette prise de position du comité exécutif de la Ville de Montréal, adoptée mercredi à huis clos, figure à l’ordre du jour de la prochaine séance du conseil municipal, qui s’ouvrira lundi.

Plante empêche déjà le SPVM d’arrêter les migrants illégaux.

Elle fait suite à un rapport rendu public en avril 2021 par la Commission sur le développement social et la diversité montréalaise, dont les membres, issus de plusieurs familles politiques, avaient reçu le mandat de se pencher sur le droit de vote pour les résidents, peu importe leur statut, deux ans plus tôt.

Les six recommandations que cette commission avait adoptées à l’unanimité l’an dernier ont finalement été acceptées par l’administration, qui avait déclaré à l’époque ne pas avoir l’intention d’agir dans ce dossier avant les élections.

Le comité exécutif souhaiterait donc que tous les résidents permanents de 18 ans et plus puissent voter à compter des élections municipales de 2025, à la condition qu’ils résident depuis au moins 12 mois sur le territoire de la Ville de Montréal. Il voudrait même les rendre éligibles à un poste électif.

Pour ce faire, il faudrait toutefois modifier certaines lois, reconnaît l’administration Plante, qui s’engage à faire les démarches nécessaires non seulement à Québec et à Ottawa mais aussi auprès de l’Union des municipalités du Québec (UMQ) afin, dit-elle, qu’une action concertée des membres soit menée.

Elle aimerait notamment que l’article 47 de la loi québécoise sur les élections et les référendums dans les municipalités soit modifié pour permettre l’exercice du droit de vote et l’éligibilité aux résidents permanents.

La population montréalaise comporte 9,2 % de résidents permanents, soit 169 185 personnes, selon une présentation réalisée par le Service du greffe le 3 novembre 2020, citée dans le rapport de la Commission sur le développement social et la diversité montréalaise.

De ce nombre, on estime que 105 151 personnes pourraient avoir la qualité d’électeur à Montréal.

[…]

>>> Lire l’article complet de Jérôme Labbé

Pour en savoir plus :

Le SPVM n’est plus à la trousse des immigrants sans statut (journalmetro.com)

Valérie Plante paie cette femme 126 000$ par année pour traiter les Québécois de racistes! – YouTube

Voir également

Loi 96 : le gouvernement des juges rouges déclare la guerre au Québec français

La Presse > Il y a quelque chose de très caquiste dans la réforme de …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.