Accueil / Multiculturalisme / Attaque djihadiste à Toronto : Les médias québécois muets

Attaque djihadiste à Toronto : Les médias québécois muets

National Post traduit par HQA >

Le meurtre d’une femme de 64 ans dans une rue de Toronto par un inconnu à l’aide d’un marteau, est venue avec une information encore plus choquante : la police a révélé que le meurtre serait une attaque terroriste.

Bien que les détails précis de ce qui s’est passé ne soient pas encore connus, les allégations générales de l’attaque reflètent presque parfaitement le visage actuel du terrorisme en Occident : des attaques peu sophistiquées et à faibles ressources.

«Il pourrait être difficile de faire résonner cela auprès des Canadiens en tant qu’attaque terroriste, simplement en raison de la faible complexité et du faible impact de l’attaque», a déclaré Jessica Davis, ancienne analyste stratégique principale du Service canadien du renseignement de sécurité (SCRS).

Il n’y avait ni bombe ni pistolet; pas d’engin explosif improvisé.

Il n’y a pas eu de victimes massives ni de spectateurs hurlants. Pas de panique publique.

«Nous avons peut-être du mal à tirer parti de ce phénomène en tant qu’incident terroriste, mais c’est très bien la nature du terrorisme de nos jours au Canada et dans de nombreux autres pays», a déclaré Davis.

Hang-Kam Annie Chiu marchait le long de Sheppard Ave. E. près de Markham Rd. Vendredi vers 19 heures, lorsqu’elle a été attaqué par un homme armé d’un marteau, a annoncé la police de Toronto. La police a reçu des appels pour une éventuelle plainte médicale. Chiu est morte de ses blessures.

Pendant ce temps, Saad Akhtar, 30 ans, de Toronto, s’est rendu à un poste de police voisin. Une source a déclaré à Postmedia qu’il aurait pénétré dans la gare et a déclaré aux policiers qu’il avait un engin explosif, ce qui a provoqué une évacuation. La police ne l’a pas confirmé.

Akhtar a été accusé de meurtre au premier degré et a comparu devant le tribunal samedi matin.

L’enquête, cependant, a rapidement pris une tournure inhabituelle.

Les détectives des homicides de Toronto ont trouvé des preuves qui ont conduit les enquêteurs à croire que l’attaque était un incident lié au terrorisme. La nature de la preuve n’a pas été révélée, mais elle devait être flagrante.

[…]

Le SCRS a averti que les attaques simples et radicalisées d’acteurs isolés constituaient la principale menace pour la sécurité nationale du Canada dans la sécurité publique dans son dernier rapport annuel public, publié en juin.

« La mondialisation du terrorisme, alimentée par une propagande en ligne élaborée par des groupes extrémistes, a élargi l’ampleur de la radicalisation et de la mobilisation à la violence », indique le rapport.

« Les activités terroristes récentes en Occident ont été généralement caractérisées par des actes à faible impact et à faibles ressources, et généralement inspirées par des groupes terroristes tels qu’Al-Qaida ou des extrémistes répondant à l’appel de Daesh pour un » califat virtuel « . »

Daesh est un autre nom de l’État islamique, également connu sous le nom d’ISIS ou ISIL. L’EIIL et les groupes terroristes d’Al-Qaïda ont tous deux lancé un appel aux partisans d’utiliser des armes à portée de main, y compris des véhicules et des couteaux, dans les attaques contre l’Occident.

L’attaque au marteau, à première vue, correspond à cette trajectoire, a déclaré Amarnath Amarasingam, professeur adjoint à l’École de religion de l’Université Queen’s, spécialisé dans le terrorisme et la radicalisation.

«Sur la base des preuves initiales, cela semble être une sorte d’attaque de copie-chat. Les attentats de Londres en novembre 2019 et février 2020 étaient assez similaires et les deux individus portaient également de faux gilets suicide », a déclaré Amarasingam.

«Il reste à voir dans quelle mesure cela peut être utilisé pour déterminer le motif, mais s’il finit par être inspiré par l’État islamique, ce serait un témoignage remarquable de la façon dont ce groupe continue d’inspirer des attaques même après le fait que la plupart des leurs combattants sont morts ou en prison, tout le territoire physique a été récupéré et leur bras de propagande a été durement touché », a-t-il déclaré.

>>> La suite de l’article en anglais du National Post.

Voir également

Racisme systémique, CHSLD 2SLGBTQIA+, écoles genderqueer : les revendications délirantes de Fierté Montréal

L’Hebdo Journal > MONTRÉAL — De retour pour une 15e année à partir de lundi, …

3 commentaires

  1. les millions donner aux medias par Trudeau porte fruit

  2. Ceux qui avaient commis des massacres dans des Mosquées au Canada et ailleurs, vous ne dites pas d’eux que c’est des terroristes chrétiens!!?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.