Alors que les pénuries de marchandises se multiplient, la paralysie du réseau ferroviaire risque d'avoir un effet dévastateur sur l'économie.
Accueil / Multiculturalisme / Blocage des rails : décoloniaux et autochtones veulent créer une nouvelle crise nationale

Blocage des rails : décoloniaux et autochtones veulent créer une nouvelle crise nationale

La Presse >

Des dizaines de manifestants ont bloqué le chemin de fer du Canadien National (CN) à Saint-Lambert samedi, avant d’être dispersés par les policiers. Les protestataires souhaitaient afficher leur soutien à la nation autochtone Wet’suwet’en, qui s’oppose au passage du projet de gazoduc Coastal GasLink sur leur territoire.

Ce militant autochtone affirme dans les pages du journal Métro que des voies ferrés ont récemment été bloquées à Montréal et encourage de telles actions illégales.

[…]

« Nous bloquerons des infrastructures de transport essentielles à l’économie canadienne tant que la GRC [Gendarmerie royale du Canada] sera sur le territoire des Wet’suwet’en et que la construction du gazoduc Coastal GasLink se poursuivra », avait affirmé plus tôt par voie de communiqué, Marianne Côté, une militante du groupe Anticolonial Montréal, rapporte le Journal de Montréal.

Le train de banlieue exo, qui circule sur cette voie ferrée, n’a pas été affecté par le blocage, puisqu’aucune offre de transport n’est disponible la fin de semaine.

Cet évènement survient un peu plus d’une semaine après qu’une quinzaine de personnes aient été arrêtées par la GRC à proximité de Houston, en Colombie-Britannique, lors d’une manifestation en soutien à la nation Wet’suwet’en. Parmi eux se trouvaient deux journalistes, qui étaient sur place pour couvrir l’évènement.

Des milliers de travailleurs du secteur ferroviaire avaient dû être mis à pied lors du blocus de l’hiver 2020.

Rappelons qu’une crise ferroviaire avait marqué le pays à l’hiver 2020, alors que plusieurs communautés autochtones et groupes militants à travers le pays bloquaient des voies ferrées. Ils souhaitaient faire valoir leur désaccord envers la construction du projet Coastal GasLink, un gazoduc de 670 kilomètres de la société TC Energy, qui traverse les terres du peuple Wet’suwet’en.

>>> Lire l’article complet de Coralie Laplante

Voir également

Un « antiraciste » subventionné par Ottawa crache sur les Québécois et prône le meurtre des Juifs

TVA Nouvelles > Patrimoine canadien réévalue le financement accordé à un organisme «anti-raciste» basé à …

Un commentaire

  1. Non mais regardez-moi la tête de cet « autochtone », ses ancêtres s’appellaient JeanClaude et Huguette et arrivaient direct de Normandie, rien que sa chemise c’est un gag, fabriquée en Chine et achetée chez Wallmart, non mais quelle bande d’escrocs.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.