Accueil / Multiculturalisme / États-Unis: une djihadiste antifa transsexuelle armée d’un fusil arrêtée lors d’une émeute

États-Unis: une djihadiste antifa transsexuelle armée d’un fusil arrêtée lors d’une émeute

Valeurs Actuelles >

Présente lors d’une manifestation anti-police illégale, cette militante a un lourd passif en la matière. Elle a également intenté plusieurs procès pour discrimination.

Dans la nuit du samedi 17 au dimanche 18 octobre, de violentes émeutes ont éclaté à Phoenix, dans l’Arizona (sud-ouest des Etats-Unis). Les manifestants ont interrompu la circulation et lancé des cocktails Molotov sur les policiers qui ont dû faire usage de leurs flashballs. Parmi les 18 fauteurs de trouble interpellés, l’une d’elle est bien connue dans la région pour son activisme, rapporte le site canadien The Post Millennial. Nommée Britney Erica Austin, il s’agit d’une militante antifa, musulmane et transsexuelle, vêtue d’une burqa noire. A cette occasion, elle était armée d’un fusil semi-automatique.

 

 

Entrave, émeute et rassemblement illégal

Cette femme trans de 35 ans a été placée en garde à vue pour entrave, émeute et rassemblement illégal. Sur son compte Facebook, l’activiste s’est défendue en arguant qu’elle avait « fait l’objet d’une islamophobie intentionnelle et sexiste, ainsi que de représailles pour avoir fait valoir [ses] droits ». Elle s’insurge également d’avoir été fouillée par un policier masculin en présence d’autres hommes ce qui, selon elle, est une violation de ses croyances islamiques.

Baptisée Sumayyah Dawud depuis sa conversion, elle assiste fréquemment à des manifestations armée d’un fusil semi-automatique et de symboles antifas. Elle a déjà été arrêtée pas moins d’une demi-douzaine de fois pour des participations à des manifestations d’extrême-gauche non autorisées en Arizona. En septembre dernier, elle s’était présentée armée d’un fusil d’assaut, d’un pistolet et d’un couteau de chasse pour s’opposer à une manifestation conservatrice pro-police.

Cliquez ici pour lire la suite de l’article sur le site de Valeurs Actuelles

Voir également

« Génocide », « croix gammée », « cruel » : les Mohawks exigent que la croix du mont Royal soit retirée

Métro > Lors d’une conférence de presse donnée au pied du mont Royal le 27 juillet dernier, …

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.