Accueil / Multiculturalisme / La chute d’« Aladdin » Trudeau : L’antiraciste pris à son propre jeu

La chute d’« Aladdin » Trudeau : L’antiraciste pris à son propre jeu

Le Journal de Montréal >

Le premier ministre Justin Trudeau a été forcé de se confondre en excuses, mercredi soir, pour avoir commis par le passé «un geste raciste» en maquillant son visage tout en brun pour se déguiser.  

«Je ne pensais pas que c’était raciste à l’époque, mais maintenant, je reconnais que ce l’était et je suis profondément désolé», a dit le chef libéral dans son avion de campagne qui s’apprêtait à décoller d’Halifax, en Nouvelle-Écosse.    

En peine deux heures plus tôt, le magazine Time lâchait l’équivalent d’une bombe, en pleine campagne électorale fédérale, en diffusant pour la première fois une photo de 2001 où l’on peut voir M. Trudeau vêtu d’un turban, d’une tunique et le visage couvert de brun («brownface», en anglais).»   

Le premier ministre était alors âgé de 29 ans et travaillait comme enseignant dans une école privée de la Colombie-Britannique. Il prenait part à une soirée de fin d’année qui avait pour thème les «Mille et une nuits» et son costume était inspiré du personnage d’Aladdin.   

Le recours au «brownface» est une pratique largement décriée comme étant raciste, à commencer par les personnes de couleur ou les groupes de défense des droits des minorités visibles.   

«Je suis quelqu’un qui a œuvré toute ma vie pour contrer l’intolérance et la discrimination. J’aurais dû le savoir, même à cet âge-là, que je n’aurais pas dû faire ça», a admis M. Trudeau.   

>>> La suite de l’article d’Émilie Bergeron.

Voir également

Racisme systémique, CHSLD 2SLGBTQIA+, écoles genderqueer : les revendications délirantes de Fierté Montréal

L’Hebdo Journal > MONTRÉAL — De retour pour une 15e année à partir de lundi, …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.