Trudeau et les fédéraux ne cachent plus leur combat sans merci contre les aspirations identitaires du Québec.
Accueil / Multiculturalisme / Ottawa va attaquer la loi 21 devant la Cour suprême, et potentiellement la loi 96

Ottawa va attaquer la loi 21 devant la Cour suprême, et potentiellement la loi 96

Le Devoir >

Tout en exprimant ses « inquiétudes » par rapport au projet de loi 96 adopté mardi par Québec, le ministre fédéral de la Justice, David Lametti, a annoncé mercredi que son gouvernement livrerait ses arguments contre la Loi sur la laïcité de l’État québécois devant la Cour suprême.

« Une fois que la Cour d’appel [aura] tranché, on [ira] devant la Cour suprême pour donner notre opinion là-dessus », a déclaré celui qui est également procureur général du Canada. Il « n’exclut pas » non plus de mener aussi une contestation contre la réforme de la Charte de la langue française adoptée mardi par l’Assemblée nationale.

[…]

Le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, n’a jamais complètement fermé la porte à une aide fédérale à la contestation judiciaire de la Loi sur la laïcité de l’État. Il a toutefois déclaré à plusieurs reprises qu’il laisserait les Québécois contester eux-mêmes l’interdiction imposée à certains fonctionnaires en position d’autorité (les agents de la paix, les procureurs et les enseignants, entre autres) d’afficher des signes religieux dans le cadre de leurs fonctions.

[…]

La décision d’Ottawa de participer à la contestation de la « loi 21 » devant le plus haut tribunal du pays n’« a pas de bon sens », a de son côté dénoncé le premier ministre québécois, François Legault.

« C’est un manque de respect flagrant de Justin Trudeau envers les Québécois », a-t-il lancé à sa sortie du Salon bleu, où il a été informé de l’entrée du procureur général du Canada dans les rangs des opposants à la loi québécoise. « Justin Trudeau vient dire : “Moi, je vais aller me mêler de ça et je vais aller contre la volonté d’une majorité de Québécois.” »

La disposition de dérogation dans la mire d’Ottawa

Sans vouloir dévoiler tout son argumentaire, le ministre fédéral de la Justice s’en est pris mercredi à l’utilisation par Québec des dispositions de dérogation des chartes canadienne et québécoise des droits et libertés, qui permettent d’y soustraire certaines lois.

[…]

En avril 2021, le juge Marc-André Blanchard avait maintenu l’interdiction du port de signes religieux imposée à certains fonctionnaires en vertu de l’application de ces dispositions de dérogation. Le juge de la Cour supérieure du Québec avait toutefois émis des réserves quant à leur utilisation « excessive », et avait soustrait les commissions scolaires anglophones de cet interdit vestimentaire.

Comme par hasard, le juge qui a charcuté la loi 21 en première instance, Marc-André Blanchard, est un donateur du Parti libéral du Canada.
[…]

Selon le constitutionnaliste [Patrick Taillon], les critiques du ministre Lametti contreviennent aussi au « compromis » établi en 1982 pour que la Charte canadienne des droits et libertés soit inscrite dans la Constitution. « Sans la [disposition de] dérogation, il n’y aurait jamais eu de charte », rappelle-t-il.

Tant le Bloc québécois, à Ottawa, que le Parti québécois, à Québec, se sont d’ailleurs scandalisés de la sortie du ministre Lametti, qu’ils perçoivent comme un affront à la démocratie parlementaire québécoise. « Lorsque les élus de l’Assemblée nationale parlent et votent une loi, la loi est en vigueur le lendemain matin parce qu’on est en démocratie », a fait valoir mercredi Paul St-Pierre Plamondon.

Le chef péquiste suspecte son ancien professeur de droit de vouloir tuer l’emploi préemptif de la disposition de dérogation prévue à la Charte canadienne des droits et libertés. « Si on consent à ce que vient de dire M. Lametti, on consent à tomber dans un gouvernement de juges, où il va falloir attendre des années avant de savoir si une loi dûment votée par un Parlement a le droit d’exister et d’être en vigueur. Ça n’a aucun sens », a-t-il déclaré.

Des « inquiétudes » liées au projet de loi 96

Quant au projet de loi 96 adopté mardi par Québec, le ministre fédéral de la Justice a dit attendre de voir sa mise en œuvre avant de décider de la suite. Parmi ses « inquiétudes », il a évoqué l’accès des Québécois anglophones aux systèmes de justice et de santé ainsi que les conséquences possibles de la loi sur les immigrants et les Autochtones.

[…]

>>> Lire l’article complet de Boris Proulx

Pour en savoir plus :

Le procès de la loi 21 est présidé par un ancien donateur libéral | L’aut’journal (lautjournal.info)

Voir également

« Génocide », « croix gammée », « cruel » : les Mohawks exigent que la croix du mont Royal soit retirée

Métro > Lors d’une conférence de presse donnée au pied du mont Royal le 27 juillet dernier, …

Un commentaire

  1. . . . .et les arrièrés de francophones du Québec ne comprennent toujours pas qu`on ne peut servir 2 maîtres puisque un des deux sera méprisé , honni , non écouté voire presque détesté . Que les idiots de francophones continuent d`agiter leurs deux petits drapeaux en même temps ( Q et C ) sans comprendre que celui du Québec fut couché deux fois et pourtant on continue de l`agiter tels des débiles mentaux . Sucez-bien celui de votre guru le Canada et méritez un Jonestown . On déteste les chicanes ? Moi je vois plutôt qu`on les adore puisque on en a tout le temps et qu`on ne veut pas quitter ce pays . Nous sommes des débiles mentaux – matelots sur un navire et on refuse le Canada ( Capitaine ) tel qu`il est mais on ne veut pas quitter le navire ( Canada ) . . . . .qui dit mieux comme débilité mentale ??
    On adore les chicanes ? Pas tout à fait si on connait bien le cerveau . . . . . . c`est que nous sommes incapables de conclure sur une base déductive de partir alors nous sommes pognés avec l`induction ( Rester ensemblemême avec des chicanes infinies ) . = C`est bien cela .
    Le Québec ? Une secte géante menée par ses émotions . Enfin , comme l`a déjà dit Wilfrid Laurier : Les francophones n`ont pas d`opinions , ils n`ont que des sentiments ( Émotions ) = Des poules pas de tête .

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.