Les élues libérales se soumettent à l'islam conquérant pour grapiller quelques votes.
Accueil / Élections 2021 / Deux candidates libérales se voilent pour séduire les islamistes dans une mosquée radicale

Deux candidates libérales se voilent pour séduire les islamistes dans une mosquée radicale

Eugène d’Estimauville de Beaumouchel >

Décidément, les libéraux sont prêts à toutes les bassesses pour racoler le vote islamiste.

Ainsi, Frédéric Bastien nous informe que deux députées libérales de Montréal, Emmanuella Lambropoulos et Mélanie Joly, n’ont pas hésité une seconde à se voiler pour tenter de séduire l’électorat musulman dans une mosquée.

Si la première est une élue relativement marginale surtout connue pour avoir refusé de reconnaître l’existence de la nation québécoise et avoir nié le déclin du français au Québec, la seconde est une ministre très proche de Trudeau qui est entre autres chargée de… la langue française.

Le multiculturalisme délirant promu par le gouvernement Trudeau mènera nécessairement à l’islamisation de notre société.

Mais ce n’est pas l’unique paradoxe de cette petite visite de courtoisie. En effet, il ne s’agissait pas de n’importe quelle mosquée :

L’endroit appartient en effet à la Muslim Association of Canada (MAC), qui se réclame ouvertement des Frères musulmans, un courant radical et violent de l’Islam. L’extrémisme de la MAC se vérifie quand on regarde ceux qu’ils convient à leurs activités. Prenons Tareq Mouhammed al-Saleh al-Suwaidan, invité une première fois par la MAC en 2020. Il a notamment écrit un livre où il prône le meurtre des Juifs, lesquels « périront de nos mains ». Ayant lancé plusieurs appels à la haine, Suwaidan a été interdit de séjour en Italie et en Belgique, entre autres. Les gens de la MAC, eux, l’aiment tellement qu’ils l’ont invité une deuxième fois, il y a quelques semaines. J’ai dénoncé l’affaire publiquement, ainsi que le CIJA, l’organe officiel de la communauté juive. Finalement l’intéressé a été mis de côté.

On doit parler également d’Abdullah Hakkeem Quick, un habitué de la MAC. Il a déjà déclaré, selon Global News et Macleans, que la réponse de l’Islam à l’homosexualité était la mort, traitant au passage les Chrétiens et les Juifs « de saleté ». Une mosquée d’Ottawa qui l’avait invité a d’ailleurs perdu son statut d’organisme de charité, une sanction qui a été dénoncée comme de « l’islamophobie ».

Ces propos semblent difficilement compatibles avec les valeurs de tolérance et de célébration de la diversité que le Parti libéral du Canada a érigé en religion.

Qu’en est-il du bien-être des femmes? La Muslim Association of Canada a-t-elle un plan pour combattre la She-cession et accélérer la She-covery?

Frédéric Bastien, qui en connait un rayon sur cette organisation, affirme au contraire qu’elle encourage la violence conjugale :

En décembre dernier, la MAC a tenu une grande conférence à laquelle a participé des dirigeants internationaux des Frères musulmans, notamment plusieurs cadres de l’Union internationale des savants musulmans. L’UISM propage l’islam politique des Frères musulmans aux quatre coins du monde et a été fondée par le plus important chef spirituel de la confrérie islamiste, Yusuf al-Qaradawi, qui appelle fréquemment au génocide des Juifs et justifie les attentats suicides, l’exécution des homosexuels, sans compter le droit des hommes de battre leurs femmes.

De telles accointances sont quand même étonnantes pour deux femmes politiques appartenant à un parti féministe, vous ne trouvez pas? Rappelons que Mélanie Joly a attaqué François Legault il y a quelques jours, insinuant qu’il disait aux femmes comment voter et que cela relevait de la misogynie!

Il faut croire que certaines formes de misogynie sont plus acceptables que d’autres pour le parti de Justin Trudeau. C’est peut-être ce qu’on pourrait appeler le privilège brun

Voir également

Racisme systémique, CHSLD 2SLGBTQIA+, écoles genderqueer : les revendications délirantes de Fierté Montréal

L’Hebdo Journal > MONTRÉAL — De retour pour une 15e année à partir de lundi, …

Un commentaire

  1. Libérés nous des libéraux.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.